NOUVELLES
23/04/2015 14:08 EDT | Actualisé 23/06/2015 01:12 EDT

Les libéraux fédéraux critiquent la baisse des dépenses militaires

OTTAWA - Des chiffres compilés par les libéraux fédéraux suggèrent que les dépenses militaires du Canada atteindront le niveau le plus bas de l'histoire du pays au cours de la prochaine décennie, malgré une injection prévue par les conservateurs de 11,8 milliards $ à partir de 2017.Les libéraux ont utilisé la comparaison traditionnelle du montant investi dans la défense par rapport à la taille générale de l'économie, soit la manière dont tous les pays mesurent leurs dépenses militaires.Les chiffres suggèrent qu'au moment où le budget prévu par le gouvernement conservateur atteindra sa pleine application en 2027, le Canada dépensera 0,89 pour cent de son produit intérieur brut (PIB) dans les services militaires.Le gouvernement dépense présentement 1,02 pour cent de son PIB dans la défense et se retrouve sous pression par ses alliés — notamment les Américains et les Britanniques — afin de respecter la norme de l'OTAN, qui est de deux pour cent.Le ministre de la Défense, Jason Kenney, a défendu son plan de dépenses, rappelant que les conservateurs ont reconstruit les capacités de l'armée et augmenté le budget des Forces canadiennes de 27 pour cent par rapport à 2006 — un calcul qui ne tient pas compte de l'inflation.La porte-parole libérale en matière de défense, Joyce Murray, a déclaré que M. Kenney nuisait à sa crédibilité en évitant de rappeler que le budget de la défense a été réduit de 2,1 milliards $ par année afin d'équilibrer les finances fédérales.