NOUVELLES
23/04/2015 00:33 EDT | Actualisé 22/06/2015 01:12 EDT

Le pétrole mitigé en Asie

Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie, les marchés se focalisant sur les quelques bonnes nouvelles émanant de données sur les stocks américains tout en surveillant la crise au Yémen.

Le prix du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juin prenait neuf cents à 56,25 dollars tandis que le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison à même échéance cédait deux cents à 62,71 dollars.

"Le marché du brut reste haussier du fait des stocks américains", a commenté Daniel Ang, analyste chez Phillip Futures à Singapour.

Les stocks de brut américain ont battu un douzième record consécutif durant la semaine achevée le 17 avril, selon les chiffres du gouvernement américain. Ils ont progressé plus que prévu, à hauteur de 5,3 millions de barils.

Mais le département américain de l'Energie avait quand même quelques bonnes nouvelles à publier: d'une part les stocks d'essence ont reculé deux fois plus que prévu, à hauteur de 2,1 millions de barils, et surtout, pour la troisième fois en quatre semaines, la production a reculé, de 18.000 barils par jour.

Les marchés espèrent qu'un ralentissement de la production de pétrole de schiste américain puisse soulager le marché dominé par la surabondance de l'offre. Entre juin et janvier, les cours ont perdu plus de 50% de leur valeur.

La United Overseas Bank de Singapour a souligné que le marché restait volatil en raison de la situation confuse au Yémen.

L'aviation de la coalition menée par l'Arabie saoudite a lancé mercredi de nouveaux raids contre des rebelles au Yémen en dépit de l'annonce la veille de la fin de la campagne aérienne pour soutenir les forces loyales au président en exil.

Le Yémen n'est pas un producteur de pétrole particulièrement important mais les marchés craignent que les troubles ne débordent sur l'ensemble de la région, notamment en Iran, accusé de soutenir la rébellion.

Mercredi à la clôture, le prix du baril du WTI a perdu 45 cents à 56,16 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

En revanche à Londres, le baril de Brent pour livraison en juin a progressé de 65 cents, à 62,73 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

str/bjp/ev/plh

UNITED OVERSEAS BANK

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP