NOUVELLES
22/04/2015 23:04 EDT | Actualisé 22/06/2015 01:12 EDT

LE MONDE EN BREF DU JEUDI 23 AVRIL

Voici le Monde en bref du jeudi 23 avril à 03h00 GMT:

TAEZ (Yémen) - Les rebelles chiites Houthis du Yémen ont exigé l'arrêt total des raids aériens de la coalition menée par l'Arabie saoudite avant une éventuelle reprise des pourparlers sous l'égide de l'ONU.

WASHINGTON - L'Arabie saoudite, qui a annoncé mardi la fin de sa campagne de bombardements au Yémen, "répondra" en cas d'action "agressive" des Houthis, a déclaré mercredi à Washington l'ambassadeur saoudien Adel Al-Joubeir.

Les bombardements saoudiens qui ont eu lieu mercredi, malgré l'annonce la veille de la fin des frappes aériennes, étaient une réponse à des attaques des Houthis contre les forces régulières yéménites, a affirmé l'ambassadeur.

NATIONS UNIES - Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a souhaité la "fin des combats dès que possible" au Yémen et s'est déclaré "prêt à fournir les facilités diplomatiques nécessaires pour résoudre cette crise par le dialogue".

WASHINGTON - Le président américain Barack Obama a appelé l'Iran à contribuer à trouver un accord politique entre les factions au Yémen, où Téhéran est accusé par Washington de fournir des armes aux rebelles Houthis.

BRUXELLES - Les dirigeants européens qui seront réunis jeudi en sommet extraordinaire à Bruxelles après la mort de centaines de migrants en Méditerranée devront se prononcer sur une opération militaire contre les trafiquants, selon un projet de déclaration.

Il faut "entreprendre des efforts systématiques pour identifier, capturer et détruire les bateaux avant qu'ils ne soient utilisés par les trafiquants", indique le document que l'AFP a pu consulter.

WASHINGTON - La crise des migrants clandestins en Méditerranée, où une série de naufrages a fait plus de 1.600 morts ou disparus depuis le début de l'année, est "une énorme tragédie", a dit mercredi à Washington le Haut commissaire de l'ONU pour les réfugiés, Antonio Guterrez.

PARIS - Un Algérien soupçonné de préparer un attentat contre une église et d'avoir assassiné une femme a été arrêté à Paris et des documents en lien avec l'EI et Al-Qaïda ont été saisis, ont révélé mercredi les autorités françaises, en soulignant la persistance d'une menace "inédite" contre la France. Cet Algérien, Sid Ahmed Ghlam, 24 ans, étudiant en électronique, a été arrêté dimanche.

VIENNE - L'Iran et les grandes puissances du groupe 5+1 (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) ont repris mercredi à Vienne leur marathon en vue d'un accord définitif sur le nucléaire iranien, alors que de nombreux points restent en suspens après le compromis historique trouvé le 2 avril à Lausanne (Suisse).

TEHERAN - Un des négociateurs iraniens sur le nucléaire a indiqué que la levée des sanctions et l'obstruction possible du Congrès américain domineraient la session de négociation qui débutait mercredi à Vienne.

PARIS - Les présidents français et ukrainien, François Hollande et Petro Porochenko, ont appelé mercredi à Paris à la mise en oeuvre "intégrale" des accords de Minsk sur la paix en Ukraine, trois jours avant une rencontre entre M. Hollande et le président russe Vladimir Poutine.

"Il n'y a pas d'alternative à ces accords, c'est la seule voie pour rétablir la paix et la sécurité dans l'est de mon pays", a déclaré au cours d'une conférence de presse conjointe M. Porochenko, qui effectuait sa première visite officielle en France.

SANTIAGO DU CHILI - Le gouvernement chilien a décrété mercredi l'alerte rouge après l'éruption violente et inattendue du volcan Calbuco, dans le sud du Chili, ordonnant d'évacuer la population dans un rayon de 20 kilomètres. L'alerte concerne les villes de Puerto Montt et Puerto Varas, situées dans la région de Los Lagos, à environ 1.300 kilomètres au sud de Santiago.

BUENOS AIRES - L'alerte a également été donnée dans le sud de l'Argentine, où les autorités de la ville de Bariloche, située à seulement 100 kilomètres du volcan, ont pris des mesures d'urgence en prévision de la possible arrivée des cendres produites par l'éruption.

ANKARA - La Turquie a annoncé mercredi avoir rappelé en consultation son ambassadeur en Autriche pour protester contre la reconnaissance symbolique par le Parlement viennois du génocide arménien perpétré par l'Empire ottoman pendant la Première guerre mondiale.

Les autorités turques se sont en revanche réjouies mercredi de la volonté des Etats-Unis de ne pas qualifier de génocide les massacres d'Arméniens perpétrés en 1915, assurant avoir le plein "soutien" du président américain Barack Obama.

BRUXELLES - La Commission européenne est passée à l'attaque mercredi contre Gazprom, accusant le géant gazier russe d'abus de position dominante sur plusieurs marchés en Europe centrale et orientale, une initiative qui risque de tendre un peu plus les relations avec Moscou.

MOSCOU - Gazprom a jugé "infondées" les accusations lancées par la Commission européenne, assurant "adhérer strictement" aux réglementations en vigueur et agir "en conformité totale avec les standards observés" par le secteur.

TOKYO - Eriko Yamatani, présidente de la Commission nationale de la sécurité publique japonaise, qui a rang de ministre dans le gouvernement de Shinzo Abe, s'est rendue jeudi au sanctuaire Yasukuni à Tokyo, perçu par la Chine et la Corée du Sud comme un symbole du passé militariste du Japon.

burs-plh/mf