NOUVELLES
23/04/2015 16:51 EDT | Actualisé 23/06/2015 01:12 EDT

L'Ontario devrait alimenter les exportations canadiennes en 2015, prévoit EDC

MONTRÉAL - L'Ontario devrait voir ses exportations croître davantage que celles de toutes les autres provinces cette année, avant que la reprise des cours du pétrole brut, en 2016, ne permette aux provinces productrices d'énergie comme l'Alberta de reprendre la tête, a prédit jeudi Exportation et développement Canada.Après des années de difficultés, les exportations de biens en provenance du coeur du secteur manufacturier canadien devraient croître de 10 pour cent pour atteindre la valeur de 195 milliards $, après avoir gagné huit pour cent l'an dernier grâce à la solide demande aux États-Unis et à la dépréciation du dollar canadien.L'augmentation sera alimentée par la demande comprimée aux États-Unis pour les automobiles et les machines industrielles, a précisé EDC.Cependant, l'Ontario passera de la meilleure performance à la pire en 2016, lorsque sa croissance ne sera plus que de deux pour cent. Les prévisions de croissance des exportations de l'Alberta et de Terre-Neuve-et-Labrador devraient alors progresser de 19 pour cent à 120 milliards $ et 13,3 milliards $ respectivement.L'agence s'attend à ce que les exportations canadiennes de biens, qui ont pris 10,9 pour cent à 491 milliards $ l'an dernier, restent stables cette année et avancent de huit pour cent en 2016. La valeur des exportations énergétiques devraient quant à elles reculer de 23 pour cent à 109 milliards $ en 2015, même si leur volume devrait croître modestement, puis avancer de 23 pour cent en 2016.Le Québec devrait connaître de solides exportations cette année et l'an prochain, essentiellement grâce aux secteurs de l'aéronautique, des pièces automobiles et de la foresterie. La Belle Province devrait ainsi voir ses exportations croître de sept pour cent en 2015 et de six pour cent en 2016.