NOUVELLES
23/04/2015 19:57 EDT | Actualisé 23/06/2015 01:12 EDT

L'héritage de Barry Bonds pourrait être terni à jamais même s'il a été blanchi

SAN FRANCISCO - Pour la première fois en plus d'une décennie, Barry Bonds est blanchi de tout soupçon.Après avoir été exonéré à la suite d'un appel, le roi des circuits du baseball majeur n'est plus un criminel. Toutefois, sa réputation sera probablement ternie à jamais et les portes du Temple de la renommée pourraient demeurer fermées. Même si la décision a démontré qu'il n'avait pas enfreint la loi, plusieurs amateurs — et même quelques pairs du monde du baseball — ont conclu que l'ancienne vedette des Giants de San Francisco avait triché en utilisant des produits dopants.Son compatriote Jimmy Rollins, qui évolue maintenant avec les Dodgers de Los Angeles, doute que Bonds soit en mesure de laver son image. Que ce soit juste ou non.«C'est de la boue dans l'eau. Peu importe à quel point c'est propre, on s'en souviendra toujours comme de l'eau boueuse, a déclaré le joueur d'arrêt-court des Dodgers, mercredi. Quand tu es présumé coupable, tu seras toujours perçu comme étant coupable peu importe le jugement, c'est la manière dont la société pense. C'est le monde dans lequel nous vivons. Il aimerait bien mieux être reconnu comme un des meilleurs joueurs de baseball à avoir joué dans les majeures, parce que c'est ce qu'il est.»Le verdict de culpabilité pour entrave à la justice de Bonds a été renversé mercredi par la cour d'appel, mais ça ne signifie pas pour autant que les allégations de consommation de stéroïdes cesseront de ternir ses accomplissements.Ça ne veut pas dire que le nouveau commissaire Rob Manfred veut que Bonds reste à l'écart.«Je crois que c'est important pour les anciens joueurs, les anciens joueurs de qualité, de s'impliquer dans le jeu, a commenté Manfred. Les gens développent un culte pour les grands joueurs comme Barry et je crois que c'est nécessaire qu'ils demeurent impliqués pour les amateurs.»Pendant 15 saison, le lanceur de niveau AAA John Yandle travaillait avec Bonds lors des pratiques au bâton, du moment où il s'est joint aux Giants, en 1993, jusqu'à sa dernière saison, en 2007. Bonds a brisé le record de circuits de Hank Aaron le 7 août 2007, et a terminé sa carrière avec un total de 762.«C'est bien que tout ça soit derrière lui et qu'il soit blanchi, en espérant que les gens se rappellent de lui pour le joueur qu'il était et non pour les controverses auxquelles il a été associé, a dit Yandle. Tout ce que je peux dire, c'est qu'il nous a fait vivre de grands moments durant toutes ces années. C'est ce dont je me rappelle, et j'apprécie tout le temps que j'ai passé avec lui à lancer.»Yandle a envoyé un message texte à Bonds, mercredi, après le jugement «et je crois qu'il est soulagé aussi. Il doit être soulagé que tout ça soit terminé et que l'argent des contribuables soit dépensé pour des choses plus utiles.»À sa troisième année d'éligibilité au Temple de la renommée, Bonds a reçu 202 votes, soit 36,8 pour cent, de l'Association des chroniqueurs de baseball d'Amérique. Rollins, lui, considère que Bonds a sa place à Cooperstown.«Le Temple de la renommée ne se fie pas seulement qu'aux chiffres manifestement, a-t-il dit. On ne peut pas débattre de ses chiffres. Il n'y a aucun débat.»