NOUVELLES
23/04/2015 15:50 EDT | Actualisé 23/06/2015 01:12 EDT

L'éruption du volcan Calbuco au Chili suscite de nombreuses inquiétudes

SANTIAGO, Chili - L'éruption surprise du volcan Calbuco, dans le sud du Chili, a propulsé de vastes nuages de cendres dans le ciel, soulevant des inquiétudes concernant la contamination de l'eau, les risques de problèmes respiratoires et l'annulation de vols aériens.Le volcan est entré en éruption mercredi après-midi pour la première fois en plus de quatre décennies, projetant un panache de cendres à plus de 10 kilomètres dans les airs. Les dirigeants des services de secours ont été pris par surprise et ont eu seulement quelques minutes pour décréter une alerte.Une autre explosion spectaculaire est survenue tôt jeudi matin, quand des éclairs ont illuminé le ciel sombre aux reflets orangés.Plusieurs personnes ont «cédé à la panique» après la «détonation rappelant celle d'une bombe atomique», a raconté Miguel Silva Diaz, 28 ans, un ingénieur qui habite Puerto Montt, une ville située à environ 22 kilomètres du volcan.Aucun blessé n'a été rapporté et la seule personne portée disparue depuis l'éruption a été retrouvée jeudi. Les autorités ont évacué 4000 personnes alors que les gaz et les cendres continuaient de se répandre autour des villes de Puerto Varas et Puerto Montt, à environ 1000 kilomètres au sud de la capitale, Santiago.La présidente, Michelle Bachelet, a décrété l'état d'urgence, ajoutant que l'éruption du Calbuco était «plus sérieuse et imprévisible» que celle du volcan Villarica le mois dernier. Cet incident avait aussi forcé l'évacuation de milliers de personnes.La dernière éruption du volcan Calbuco, haut de 2000 mètres, remontait à 1972. Il est considéré comme un des trois volcans les plus potentiellement dangereux parmi les 90 volcans actifs au Chili.La ligne aérienne LATAM a annulé ses vols en provenance et en direction de Puerto Montt puisque les cendres pourraient endommager les moteurs des avions.Jeudi après-midi, les cendres avaient atteint Villa La Angostura, en Argentine, un village situé à 90 kilomètres au nord-est du volcan. Les voitures et les rues étaient recouvertes d'une mince couche de cendres, mais les gens poursuivaient leurs activités quotidiennes.