NOUVELLES
23/04/2015 08:09 EDT | Actualisé 23/06/2015 01:12 EDT

Italie - Thaïlandais ou Chinois pour acheter l'AC Milan (presse)

Des hommes d'affaires thaïlandais et chinois sont en concurrence pour racheter l'AC Milan à son propriétaire, Silvio Berlusconi, selon la presse italienne jeudi.

Le Milan entre Mister Bee et M. Lee. L'homme d'affaires thaïlandais Bee Taechaubol "sera à Milan dimanche avec l'intention d'acheter tout de suite une majorité d'actions du club rossonero", selon le fonds d'investissement Thai Prime, dont "M. Bee" est administrateur délégué.

Il était déjà dans la capitale lombarde le dimanche précédent pour le derby contre l'Inter. Selon la "Gazzetta dello sport", il proposerait 500 millions d'euros pour 60% du club, avec une pénalité prévue de 10% si M. Berlusconi se dédit avant le 30 avril.

Toujours selon le quotidien sportif, l'ex-président du Conseil italien a peut-être un autre acquéreur sous la main, Richard Lee, homme d'affaires de Hong Kong, représentant une alliance d'investisseurs chinois.

M. Lee pourrait venir dès vendredi à Milan, ou dans la villa de M. Berlusconi à Arcore, écrit la Gazzetta. Quelques semaines plus tôt la presse italienne évoquait un accord de 600 millions d'euros avec les investisseurs chinois pour 75% du club.

Deux importants hommes d'affaires chinois, cités dans les transactions par la presse italienne, Wang Jianlin (groupe hôtelier Dalian Wanda) et Zong Qinghou (conglomérat de boissons Hangzhou Wahaha), ont toutefois démenti être intéressés par le Milan AC.

Deux grands clubs italiens sont déjà passés aux mains d'investisseurs étrangers, l'AS Rome à l'Américain James Pallotta en juillet 2011, et l'Inter Milan à l'Indonésien Erick Thohir en novembre 2013.

Plus bas dans la hiérarchie du "calcio", Bologne (2e division) a été racheté en octobre par l'Américain Joe Tacopina et le club de Venise, (4e div.) appartient au Russe Youri Korabline depuis mars 2011.

eba/fcc/chc