NOUVELLES
23/04/2015 08:13 EDT | Actualisé 23/06/2015 01:12 EDT

Groening admet que les Juifs étaient condamnés à mort

BERLIN - Un ancien garde du camp de concentration d'Auschwitz qui doit répondre de 300 000 chefs de complicité pour meurtre a admis jeudi qu'il lui semblait évident que les Juifs n'étaient pas destinés à sortir du camp vivants.L'homme de 93 ans, Oskar Groening, a fait cette admission au tribunal de Lunebourg au troisième jour de son procès, selon ce que rapporte l'agence de presse dpa.Il a fait cette déclaration en réponse aux questions des avocats des survivants d'Auschwitz qui se sont inscrits en tant que coplaignants, comme le permet le droit allemand.Aucun plaidoyer n'est enregistré en vertu du système allemand. Au premier jour de son procès, Groening a reconnu sa «culpabilité morale» mais a dit que le tribunal devra déterminer s'il est judiciairement coupable.