NOUVELLES
23/04/2015 12:25 EDT | Actualisé 23/06/2015 01:12 EDT

Controverse en Ukraine: la une du magazine ELLE jugée prorusse

Une polémique agite l'Ukraine à propos de la une de l'édition ukrainienne du magazine ELLE, montrant une actrice vêtue d'une robe orange et noir, les couleurs du patriotisme russe et signe de ralliement des séparatistes dans l'Est.

La controverse a démarré quand des publicités pour le prochain numéro, daté de mai et censé paraître lundi, ont été affichées dans les rues, révélant une couverture consacrée à l'actrice américaine Michelle Williams. Elle y porte une robe rayée orange et noir, les couleurs de l'ordre russe de Saint-Georges, utilisé par les rebelles prorusses.

La rédaction du magazine s'est défendue de tout soutien aux séparatistes, expliquant avoir repris la même une que l'édition britannique du mois d'avril.

"L'héroïne de la couverture de notre magazine de mai est l'actrice Michelle Williams, qui porte une robe de la collection printemps-été de la marque française Louis Vuitton. Les photographies, réalisées par l'équipe internationale de ELLE, proviennent de l'édition britannique", a-t-elle écrit sur sa page Facebook.

"Les lecteurs, qui ont vivement commenté la couverture sur les réseaux sociaux, en déduisent des choses qui n'existent pas", a ajouté la rédaction de ce journal de langue russe, tiré à 72.000 exemplaires en Ukraine.

Jointe par l'AFP, la rédaction a précisé qu'un système de "double couverture" allait être mis en place, une nouvelle image se superposant à la précédente pour la vente en kiosque.

Présentée sur Facebook, la nouvelle une montre toujours Michelle Williams, portant cette fois une tenue blanche et noire.

"C'est pour éviter des actes de vandalisme au niveau des points de vente", a ajouté ELLE Ukraine, précisant qu'une "telle réaction ne s'expliquait que par une seule chose: la politisation de la société".

Plusieurs affiches montrant la une controversée du magazine avait déjà été retirées jeudi des rues de Kiev, a constaté un journaliste de l'AFP.

Le conflit entre forces régulières ukrainiennes et séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine a fait plus de 6.000 morts en un an et a largement divisé la société ukrainienne.

osh-os-lap/tbm/fpp

LVMH - MOET HENNESSY LOUIS VUITTON

FACEBOOK