NOUVELLES
23/04/2015 16:21 EDT | Actualisé 23/06/2015 01:12 EDT

Colombie : un militaire tué par un "tir fratricide" dans des combats contre les Farc

Un militaire a été tué accidentellement par un "tir fratricide" en provenance de l'armée au cours d'un affrontement avec la guérilla des Farc dans l'ouest de la Colombie, ont annoncé jeudi les autorités.

Ces combats contre les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) se sont déroulés mercredi dans la province du Cauca, l'un des fiefs de la rébellion marxiste, actuellement engagée dans des pourparlers de paix avec les autorités.

"Il y a eu un tir fratricide qui a malheureusement provoqué la mort d'un sous-officier", a indiqué l'armée dans un communiqué, précisant qu'un soldat de métier avait pour sa part été blessé.

Une enquête a été ouverte afin de déterminer les circonstances de cette erreur survenue pendant que l'armée effectuait des "opérations militaires de contrôle territorial".

Cet incident s'est produit au moment où les négociations de paix entre le gouvernement et les Farc, délocalisées à Cuba depuis novembre 2012, traversent une crise.

La semaine dernière, une attaque de la guérilla a coûté la vie à onze soldats, incitant le président Juan Manuel Santos à ordonner la reprise des bombardements contre les rebelles, après un mois de suspension.

Principale guérilla colombienne avec près de 8.000 combattants, les Farc, qui ont décrété en décembre une trêve unilatérale, rejettent sur l'armée la responsabilité des combats, M. Santos ayant exclu tout cessez-le-feu avant la signature d'un accord de paix définitif.

Mêlant armée, guérillas communistes, milices paramilitaires d'extrême droite et bandes criminelles, le conflit interne colombien, le plus ancien d'Amérique latine, a fait officiellement en plus d'un demi-siècle quelque 220.000 morts et a provoqué le déplacement de plus de cinq millions de personnes.

lda/pz/bds