NOUVELLES
23/04/2015 14:46 EDT | Actualisé 23/06/2015 01:12 EDT

Avoir faim

Les joueurs du Canadien aiment bien sûr la situation dans laquelle ils se retrouvent avec cette avance de 3-1 dans leur série les opposant aux Sénateurs d'Ottawa. Mais ils savent aussi que la confiance des rivaux a grandi avec leur première victoire, mercredi. D'où l'importance d'en finir dès vendredi au Centre Bell.

Un texte de Diane Sauvé

« C'est évidemment un match très important, lance Brendan Gallagher. Si on leur permet de gagner, ils auront pas mal plus d'espoir de retour chez eux. Nous devons jouer avec le même niveau de désespoir qu'ils ont. Nous devons faire plus pour gagner. »

Il faut dire que le gardien Craig Anderson, en poste pour un deuxième match, impressionne. En tout, il aura bloqué 75 des 77 tirs auxquels il aura fait face.

Mais l'instinct du tueur, c'est ce qui a manqué au Canadien mercredi à Kanata, a dit Max Pacioretty. Pourtant très important, ajoute Alex Galchenyuk.

« Nous menons 3-1. Nous devons être affamés. Nous devons trouver une façon de les neutraliser. Il faut simplement jouer notre style. Et nous savons que lorsque nous jouons comme nous le pouvons, ça devient très difficile de nous battre. »

« Jouer 60 minutes » et « exécuter » ont fait partie des mots-clés de l'entraîneur-chef et des joueurs après l'entraînement, jeudi après-midi. Cela dit, la confiance règne.

« Les Sénateurs se sont retrouvés dans cette situation toute la saison, raconte Gallagher. Ils vont s'amener ici en confiance. Mais nous aussi, nous sommes confiants. »

Et que fait Michel Therrien de l'instinct du tueur?

« On prend les matchs un à la fois. Je me suis répété quasiment depuis le premier match de la saison régulière. Notre seule préoccupation, c'est notre préparation pour le match de demain (vendredi). Il faut vivre le moment demain. Il faut être à notre mieux. Je suis convaincu que ce sera un match encore une fois excitant pour les joueurs et excitant pour les partisans. »

Entraînement optionnel

Quatorze joueurs ont pris part à l'entraînement optionnel du Canadien, jeudi, dont sept réguliers en séries: Prust, Smith-Pelly, De La Rose, Galchenyuk, Flynn, Tokarski et Pateryn.

Ce dernier arborait d'ailleurs un beau souvenir de guerre : une dizaine de points de suture au-dessus de l'oeil gauche, à la suite d'une collision avec le casque d'Erik Condra, des Sénateurs, en 3e période lors du dernier match.

Mais celui qui disputait mercredi une première rencontre en séries éliminatoires dans la LNH assure qu'il est apte à jouer.

Carey Price et Max Pacioretty sont allés patiner quelques minutes avant l'entraînement en survêtement avec un seau de rondelles. Confirmé: Price possède un bon tir.