NOUVELLES
22/04/2015 06:40 EDT | Actualisé 22/06/2015 01:12 EDT

Yémen: les rebelles libèrent le ministre de la Défense et un frère du président (médiateur)

Les rebelles chiites au Yémen ont libéré le ministre de la Défense, un frère du président Abd Rabbo Mansour Hadi et un officier de l'armée qu'ils avaient capturés le 25 mars dans le sud du pays, a annoncé une source proche du médiateur.

"Le ministre de la Défense, Mahmoud el-Soubeihi, le général Nasser Mansour Hadi (frère du président) et le général Fayçal Rajab ont été libérés", a affirmé cette source à l'AFP.

Le frère du président Hadi était jusqu'à sa capture l'adjoint du chef des renseignements pour trois provinces du sud (Aden, Lahej et Abyane).

La médiation pour la libération de ces trois personnalités a été conduite par le général Awad ben Farid, chef de la police militaire à Ataq, capitale de la province sudiste de Chabwa, et considéré comme un proche des Houthis, selon la même source.

Les trois hommes ont quitté Sanaa mercredi et font route pour Ataq, d'après le général Farid.

Cette libération peut être considérée comme un geste de bonne volonté des Houthis en direction de la communauté internationale, selon des analystes yéménites.

Après avoir pris le pouvoir à Sanaa en janvier, les Houthis avaient placé en résidence surveillée le président Hadi et son Premier ministre Khaled Bahah. Le président Hadi avait réussi à s'enfuir de Sanaa fin février et s'était installé à Aden (sud) avant de s'exiler à Ryad fin mars au début des frappes aériennes d'une coalition conduite par l'Arabie saoudite contre les rebelles au Yémen.

Le 16 mars, M. Bahah a annoncé la levée de l'assignation à résidence qui lui a été imposée. Il a ensuite rejoint en exil le président Hadi, qui l'a récemment nommé vice-président en plus de son poste de Premier ministre.

jj/faw/mh/bpe