NOUVELLES
22/04/2015 12:31 EDT | Actualisé 22/06/2015 01:12 EDT

Washington s'inquiète du menu OGM européen "à la carte"

Les Etats-Unis se sont inquiétés mercredi des conséquences des propositions de la Commission européenne de réformer les règles d'importations des OGM facilitant leur entrée dans l'Union, en échange de la possibilité pour les Etats de bannir leur utilisation.

Le représentant américain au Commerce international (USTR) Michael Froman a affirmé dans un communiqué sa "déception" face à ces nouvelles propositions.

"Nous sommes très déçus par l'annonce aujourd'hui (mercredi) d'une proposition qui semble difficilement compatible avec les obligations internationales de l'Union européenne", a-t-il dit.

"De plus, diviser l'UE en 28 marchés différents pour la circulation de certains produits semble être contraire avec son engagement d'approfondir le marché intérieur", a-t-il souligné.

La proposition de la Commission maintient le système actuel qui contraint la Commission à ouvrir le territoire européen aux importations d'OGM en l'absence de majorité de blocage des Etats, si l'Agence de sécurité alimentaire européenne conclut qu'ils sont sans risque.

Mais elle introduit la possibilité pour les Etats de refuser l'utilisation d'OGM sur leur territoire, s'ils peuvent invoquer "des motifs légitimes". L'UE a avalisé le mois dernier une réforme similaire pour l'autorisation des cultures OGM.

"Au moment où les Etats-Unis et l'Union européenne travaillent à créer de nouvelles opportunités pour la croissance et l'emploi par le biais du Partenariat transatlantique pour le commerce et l'investissement (TTIP), le fait de proposer ces mesures commerciales restrictives n'est pas constructif", a estimé M. Froman.

jld/vmt/vog