NOUVELLES
22/04/2015 09:06 EDT | Actualisé 22/06/2015 01:12 EDT

Résolu renonce à ses droits de coupe : réaction mitigée

La municipalité d'Iroquois Falls s'inquiète des conséquences de l'abandon des droits de coupe de Produits Forestiers Résolu dans sa région. L'enteprise travaille actuellement avec le ministère des Richesses naturelles et des Forêts afin de céder ses droits de coupe dans la région. Ce changement est accueilli plutôt tièdement par la municipalité, qui trouve que les choses bougent trop rapidement.

Le conseil municipal rédige une étude de faisabilité afin d'attirer des entreprises susceptibles de rouvrir la papetière, qui a fermé ses portes il y a quatre mois. La municipalité craint qu'une division des droits de coupe entre plusieurs compagnies compromette la réouverture de son usine.

Ailleurs au Canada, il est déjà arrivé qu'une municipalité voit les droits de coupe aller à une compagnie qui transformait le bois à l'extérieur de la région. « Il est possible que ce soit des entreprises dont les installations sont localisées ailleurs qui essaient d'en profiter; pour du développement à Iroquois Falls, on vient de perdre une carte », explique Luc Bouthillier, professeur de politique forestière à la faculté de foresterie de l'Université Laval à Québec.

Iroquois Falls demande au ministère des Richesses naturelles et des Forêts d'imposer un moratoire, le temps qu'elle termine son étude.