NOUVELLES
22/04/2015 05:17 EDT | Actualisé 22/04/2015 05:17 EDT

Procès de Mike Duffy : les sénateurs avaient des ressources pour comprendre les règles

Radio-Canada

L'ex-directrice du service des finances du Sénat a expliqué à la cour mercredi matin que la plupart des documents remis aux nouveaux sénateurs expliquaient clairement que des employés étaient disponibles pour offrir plus d'informations sur la gestion de leur bureau et de leur budget.

Un texte de Daniel Thibeault

Nicole Proulx était directrice des finances et de l'approvisionnement au Sénat jusqu'à janvier dernier. Elle faisait partie du groupe qui accueillait et orientait les nouveaux sénateurs. Elle a été promue en janvier au poste de dirigeante principale des services corporatifs de la chambre haute.

Interrogée par le procureur de la Couronne, elle fait le survol des documents remis aux nouveaux sénateurs. Mais elle a surtout souligné que des ressources étaient disponibles si un sénateur ne comprenait pas complètement les règles, citant un passage du guide remis aux sénateurs.

« En cas d'incertitude à savoir si une dépense est conforme aux fonctions parlementaires, [le sénateur ou son bureau] devrait contacter le service approprié avant de faire la dépense », a-t-elle expliqué.

La Couronne semble ainsi vouloir démontrer que le sénateur déchu Mike Duffy avait les ressources pour mieux comprendre les règles de la chambre haute. Depuis le début du procès, son avocat, Donald Bayne, souligne régulièrement que les règles du Sénat peuvent être difficiles à interpréter et que le sénateur n'avait pas de mauvaises intentions.

Mike Duffy fait face à 31 chefs d'accusation de fraude d'abus de confiance et de corruption.

Contre interrogatoire du fils de Gerald Donohue

En début de matinée, la défense a contre-interrogé Matthew Donohue, le fils de Gerald Donohue, à qui Mike Duffy a octroyé 65 000 $ en contrats.

Selon le fils, rien ne permet de croire que le sénateur était au courant des rouages financiers des entreprises familiales par lesquels ces contacts ont transité.

Il a aussi réaffirmé que son père ne recevait aucun salaire des entreprises.

La police croit que Maple Ridge Media et Gerald Donohue ont permis au sénateur Duffy de faire payer certaines dépenses injustifiées ou inadmissibles

Mardi, Matthew Donohue a expliqué que seuls lui et sa mère étaient actionnaires de l'entreprise en question et qu'il s'agissait d'une firme de construction.

Il a cependant reconnu la signature de son père sur certains chèques et a admis qu'il savait que son père et Mike Duffy faisaient des affaires ensemble, sans avoir tenté d'en savoir davantage.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST