POLITIQUE
22/04/2015 05:51 EDT | Actualisé 22/06/2015 05:12 EDT

Les commentaires controversés du ministre des Finances Joe Oliver n'ont pas offusqué Stephen Harper

Justin Tang/LA PRESSE CANADIENNE

OTTAWA - Stephen Harper a balayé du revers de la main la controverse suscitée par les commentaires de son ministre des Finances. Joe Oliver a affirmé que les problèmes créés par son budget devraient être réglés par la «petite-fille» du premier ministre.

M. Harper a indiqué que son collègue avait émis ce commentaire sarcastique pour répondre à un «argument absurde» voulant que l'augmentation du montant maximal dans le compte d'épargne libre d'impôt (CELI) allait avoir pour effet de priver le Trésor de milliards de dollars dans les prochaines années.

Selon les chefs de l'opposition, les remarques du ministre Oliver prouvent que le gouvernement Harper laisse derrière lui un gâchis financier aux générations futures.

M. Harper a toutefois répondu que l'épargne était bénéfique pour les prochaines générations.Dans son budget déposé mardi, le gouvernement a haussé à 10 000 $ le maximum de la contribution annuelle des individus à leur CELI.

Le directeur parlementaire du budget avait estimé que cette mesure allait faire perdre 1,3 milliard $ cette année en revenus d'impôts au gouvernement fédéral.M. Oliver a fait cette déclaration au réseau CBC, lorsqu'il était interrogé sur les chiffres d'un économiste, qui avait évalué de telles pertes à 15 milliards $ $ dans les prochaines décennies.«J'ai entendu que d'ici 2080, nous allions peut-être avoir des problèmes. Alors pourquoi ne laissons-nous pas la petite-fille du premier ministre le régler?», a ironisé le ministre.

Galerie photo Budget fédéral 2015 - Les faits saillants Voyez les images