NOUVELLES
22/04/2015 16:37 EDT | Actualisé 22/06/2015 01:12 EDT

PBS a lancé une enquête interne liée à une demande de l'acteur Ben Affleck

NEW YORK, États-Unis - La direction de PBS mène une enquête interne en lien avec le fait que les producteurs de l'émission «Finding Your Roots» pourraient avoir violé les normes éditoriales de ce réseau télévisuel après avoir reçu une demande de Ben Affleck.L'artiste leur avait envoyé une requête pour que l'émission ne fasse pas état de l'un de ses ancêtres qui avait déjà eu des esclaves à son service.Il a ultérieurement indiqué qu'il regrettait d'avoir effectué cette démarche.L'acteur et réalisateur est revenu sur le sujet sur le réseau social Facebook, mardi soir.Il y a écrit que, de prime abord, il ne voulait pas qu'une émission à propos de sa famille accorde de la place à «un type qui possédait des esclaves».Il a noté qu'il était «embarrassé» par la présence de ce personnage dans son arbre généalogique.Ben Affleck a ajouté que, par la suite, il en était venu à la conclusion que nul ne «méritait d'être félicité ou blâmé» pour les gestes que ses ancêtres avaient pu poser.Il a également mentionné que «le degré d'intérêt suscité par toute cette histoire donne à penser que la nation (américaine) a toujours de la difficulté à composer avec le terrible héritage de l'esclavagisme».L'artiste a reconnu avoir exercé de la pression sur l'animateur et producteur de «Finding Your Roots», Henry Louis Gates.Il lui avait entre autres rappelé que son émission n'était pas consacrée à l'information.Ben Affleck lui avait aussi confié que lorsqu'une personnalité acceptait d'y participer, «elle fournissait de manière volontaire une tonne d'informations personnelles, ce qui la rendait très vulnérable». Il avait souligné qu'en agissant de la sorte, la vedette présumait que les artisans de l'émission ne se montreraient pas malhonnêtes intellectuellement et qu'ils ne retiendraient pas certains éléments susceptibles d'indisposer sa famille».La requête de Ben Affleck a été dévoilée, la semaine dernière, au moment où certains courriels piratés ont été publiés sur le site Internet WikiLeaks.L'enquête de PBS et de sa station new-yorkaise affiliée WNET a été lancée samedi.