NOUVELLES
22/04/2015 19:11 EDT | Actualisé 22/06/2015 01:12 EDT

« Nous avons joué avec notre coeur » -Craig Anderson

Soulagement. C'est le mot qui décrit le mot l'état d'esprit des joueurs des Sénateurs dans le vestiaire après leur première victoire dans la série face au Canadien.

Un texte de Jonathan Jobin

Le gardien Craig Anderson a encore une fois été solide, réalisant 28 arrêts dans le gain de 1-0. « Nous avons réussi à prendre l'avance dans tous les matchs. C'était important de ne pas paniquer et de maintenir notre avance. Nous avons joué avec notre coeur et avons enfin trouvé une façon de gagner », a mentionné la première étoile de la rencontre.

Le défenseur Marc Méthot, qui a joué plus de 25 minutes, le deuxième total en importance après son partenaire Erik Karlsson, a salué la performance du numéro 41. « Avoir eu un blanchissage comme ça c'est gros et c'est bon pour sa confiance », a lancé le Franco-Ontarien, heureux de la victoire, ajoutant toutefois qu'il aimerait gagner le prochain match par deux ou trois buts pour avoir avoir la vie un peu plus facile. Il est toutefois d'avis que la magie a fait son retour au sein de l'équipe.

Le jeune Mike Hoffman a été le héros du match inscrivant le seul but de la rencontre, sur une passe de Cody Ceci.

Hoffman a été beaucoup plus visible après que l'entraîneur Dave Cameron eut pris la décision de le placer sur le trio de Mika Zibanejad et Bobby Ryan. Il a déjoué Carey Price d'un bon tir du poignet. « Il fallait mettre plus de circulation devant le filet de Price, qui est un des meilleurs au monde. Mika m'a rendu la tâche facile là-dessus », a affirmé Hoffman.

Le troisième trio a encore une fois été solide, même s'il n'a pas touché le fonds du filet. Erik Condra a obtenu quatre tirs tandis que Jean-Gabriel Pageau a connu du succès dans le cercle des mises en jeu avec un taux d'efficacité de 64 %. « On le méritait ! On a fait plusieurs bonnes choses dans la série. Nos partisans ont continué de nous appuyer et on aimerait revenir jouer devant eux, on va se présenter prêts à Montréal », a confié le petit joueur de centre.

D'ailleurs, malgré sa petite taille, Pageau a encore une fois fait sentir sa présence physique avec quatre quatre mises en échec Le Gatinois est aussi devenu la cible de ses adversaires, encaissant plusieurs coups, dont un de Greg Pateryn qui l'a durement frappé devant le filet. « Je ne l'ai jamais vu venir, j'essayais juste de mettre la rondelle au filet. C'est pas toujours le fun », a blagué Pageau.

L'entraîneur Dave Cameron citait en début de semaine un proverbe chinois pour imager le parcours de son équipe dans la série. Selon lui, un long voyage commence toujours par un premier pas, une victoire dans ce cas-ci. Les Sénateurs ont maintenant cette victoire. Voyons si l'équipe pourra effectuer le prochain pas vendredi lors du match numéro 5.