NOUVELLES
22/04/2015 08:15 EDT | Actualisé 23/04/2015 11:44 EDT

Mohammed Al-Attar, l'autre journaliste Canadien détenu en Égypte à la suite d'un procès controversé (VIDÉO)

Alors que le journaliste Mohamed Fahmy vient de recevoir un passeport canadien temporaire, un autre Canadien condamné au cours d'un procès controversé croupit toujours à l'intérieur d'une prison égyptienne dans l'indifférence générale.

Mohammed Al-Attar a été arrêté en janvier 2007 pendant qu'il visitait sa famille au Caire. Il a été accusé d'être un espion à la solde d'Israël en sol canadien.

Même s'il a clamé son innocence pendant tout le procès, Mohammed Al-Attar a été reconnu coupable et condamné à 15 ans derrière les barreaux, sans possibilité de porter sa cause en appel.

En entrevue avec des médias lors de son procès, il affirmait que sa prétendue confession avait été obtenue sous la torture.

Il croupit dans sa minuscule cellule du Caire depuis déjà huit ans et son histoire a sombré dans l'oubli.

Amnistie internationale a cessé de suivre ce cas parce que l'organisme ne croit pas qu'il soit une priorité pour le Canada.

Selon le secrétaire général d'Amnistie internationale au Canada, Alex Neve, Ottawa aurait pourtant de très bonnes raisons de s'intéresser au cas de Mohammed Al-Attar.

L'avocat de Mohammed Al-Attar au Caire affirme qu'il ne l'a pas vu depuis deux ans.

« Lors de notre dernière rencontre, il se demandait si le Canada ne l'avait pas tout simplement oublié », se rappelle Ibrahim Al-Bisouny.

CBC a tenté de savoir si le Canada a réellement oublié Mohammed Al-Attar.

L'ambassadeur canadien au Caire répond que le Canada ne l'a pas oublié, mais qu'il revient aux Affaires étrangères à Ottawa d'en dire davantage.

Le ministère des Affaires étrangères dit suivre ce dossier attentivement, sans donner plus de détails.

D'après les reportages d'Adrienne Arsenault et de Philippe Leblanc

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo In Photos: Mohamed Fahmy Voyez les images