NOUVELLES
22/04/2015 12:36 EDT | Actualisé 22/06/2015 01:12 EDT

Mexique: approbation d'une loi anticorruption

Le Sénat mexicain a adopté définitivement mercredi une loi anticorruption visant à renforcer la lutte contre un mal endémique au Mexique, mais critiqué par une partie de l'opposition estimant qu'elle préserve une certaine immunité au président de la République.

Cette loi, adoptée à une large majorité,(97 voix pour, huit contre et deux abstentions) crée un Système national anticorruption destiné à prévenir et à sanctionner les actes de corruption aussi bien dans l'administration que dans les trois niveaux de gouvernement (Etats fédéral, Etats régionaux et municipalités), ainsi que les conduites illégales de particuliers.

Sur les 2.500 plaintes pour mauvais usage de fonds déposées en 2012, on n'a compté que sept fonctionnaires sanctionnés au Mexique, pays qui occupe la 103ème place sur 175 dans l'indice 2014 des perceptions de la corruption établi par l'ONG Transparency international.

Le sénateur David Penchyna, du Parti Révolutionnaire institutionnel, a estimé que la nouvelle législation visait à "regagner la confiance des citoyens et à redonner son prestige au service public".

Mais certains sénateurs d'opposition au sein du Parti de la Révolution démocratique (PRD, gauche) ou du Parti action nationale (PAN) ont regretté que n'ait pas été mis fin à la relative immunité du président de la République, qui ne peut être mis en cause qu'en cas de délits graves ou pour trahison de la patrie.

Selon la sénatrice Angelica de la Peña, la fin de cette immunité est nécessaire "pour surmonter la crise de crédibilité des institutions". Le président mexicain Enrique Peña Nieto a été mis en cause par la presse dans l'achat par son épouse d'une maison à une entreprise bénéficiaire de marchés de l'Etat.

Son ministre des Finances Luis Videgaray a également admis avoir acheté une maison à la même société.

Mais le couple présidentiel et le ministre ont rejeté les accusations de conflit d'intérêt, assurant qu'ils n'avaient jamais été impliqués dans l'attribution de marchés de l'Etat à cette entreprise.

yo/jcb/gg