NOUVELLES
22/04/2015 05:42 EDT | Actualisé 22/04/2015 05:46 EDT

Lac-Mégantic: L'état de la voie ferrée inquiète encore

Radio-Canada.ca

Près de deux ans après la tragédie ferroviaire de juillet 2013, l'état de la voie ferrée inquiète toujours à Lac-Mégantic.

Robert Bellefleur, citoyens de la ville, a pris de nombreuses photos de la voie ferrée dans le secteur Baie-des-Sables près du centre-ville. Le tronçon est maintenant la propriété de la Central Maine & Quebec Railway (CMQ). Les trains y circulent actuellement à basse vitesse, soit à 10 miles, en raison de l'état de la voie.

Un texte de Carl Marchand et Mélissa Fauteux

« On dit toujours que la résistance d'une chaîne se mesure à son maillon le plus fragile. J'ai l'impression que si le rail est beau par secteur et qu'il y a une usure accentuée à d'autres endroits, c'est un risque de déraillement », lance Robert Bellefleur. Alors que le transport de matières dangereuses a repris sur la voie ferrée, le citoyen dit ne pas se sentir en sécurité.

La situation a été soulevée lundi soir conseil municipal. Les élus sont préoccupés par la situation et ont fait suivre les clichés à la CMQ, à Transports Canada et à la ministre fédérale des Transports, Lisa Raitt.

« Nous avons vraiment trouvé la situation inquiétante. Avec ce que nous avons observé, nous demandons à la compagnie ferroviaire de faire une vérification et nous demandons à Transports Canada de faire une vérification minutieuse de toute la voie pour nous assurer que ce soit sécuritaire même si on y circule à une vitesse réduite et de procéder à des réparations si nécessaire », affirme de son côté la mairesse Colette Roy-Laroche.

Une situation qui doit changer croit un expert

Si l'état des rails ne laisse pas envisager une autre catastrophe, des réparations doivent cependant être réalisées rapidement selon un expert.

« Il y a des rails qui sont en mauvais état et ça ne peut pas rester comme ça, il faut que ce soit changé. On ne peut pas laisser ça comme ça. Des risques il y en a toujours, mais il faut que des vérifications d'usages soient fait pas la compagnie et par transports Canada. À la longue, ça ne pourra pas continuer à résister », a commenté Allen Hamel, expert en sécurité ferroviaire.

Plus de détails suivront.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Retour sur l'explosion à Lac-Mégantic Voyez les images