NOUVELLES
22/04/2015 12:33 EDT | Actualisé 22/06/2015 01:12 EDT

La campagne aérienne saoudienne est terminée au Yémen; les frappes continuent

SANAA, Yémen - La coalition saoudienne a lancé mercredi de nouvelles frappes aériennes contre deux villes du Yémen, même si l'Arabie saoudite avait annoncé quelques heures plus tôt la fin de sa campagne.Des responsables yéménites ont indiqué que les frappes ont ciblé la ville centrale de Taiz, où les rebelles houthis s'étaient rassemblés près du vieil aéroport, au sud-est de la ville.Des frappes aériennes ont aussi touché des districts en périphérie de la ville portuaire d'Aden. Les combats de rue se poursuivent dans les deux villes et surtout à Taiz, où on recense des dizaines de morts.La scène était toutefois plutôt calme à Sanaa, la capitale, où les résidants ont pu profiter de leur nuit la plus tranquille en un mois et n'ont pas découvert de nouvelles scènes de dévastation à leur réveil.Plus tard pendant la journée, des milliers de manifestants pro-houthis ont défilé dans les rues de la ville.La campagne saoudienne visait à écraser les rebelles houthis et les forces loyales à l'ancien président Ali Abdullah Saleh. Le président reconnu par la communauté internationale, Abed Rabbo Mansour Hadi, est actuellement en exil en Arabie saoudite.Les rebelles ont relâché mercredi trois prisonniers qu'ils détenaient depuis un mois: le ministre de la Défense Mahmoud Al-Subaih, le frère du président Hadi et un commandant militaire. Ces libérations permettent d'espérer une entente politique imminente entre le président Hadi et les rebelles.Par ailleurs, un drone américain aurait tué sept combattants d'Al-Qaïda dans l'est du Yémen. Les djihadistes circulaient apparemment dans une voiture près de Mukalla, la capitale de la province d'Hadramawt, où Al-Qaïda a récemment réalisé des gains importants.L'Organisation mondiale de la Santé a annoncé mardi que le conflit au Yémen a fait 944 morts et 3500 blessés depuis le début des frappes aériennes.