NOUVELLES
22/04/2015 17:45 EDT | Actualisé 22/06/2015 01:12 EDT

L'opération "malédiction de la momie" permet de rendre des dizaines d'objets anciens à l'Egypte

Les fins limiers des douanes américaines ont rendu mercredi des dizaines d'objets anciens à l'Egypte, y compris un sarcophage greco-romain de style égyptien, grâce à l'opération "malédiction de la momie".

Cette enquête, qui dure depuis cinq ans et se poursuit, a permis de démanteler un réseau de trafiquants internationaux qui a importé illégalement aux Etats-Unis plus de 7.000 objets anciens venus du monde entier.

"La préservation de l'héritage culturel de l'Humanité est une tâche de plus en plus difficile dans la société d'aujourd'hui. Quand on pense que certains de ces objets, ont été retrouvés dans des garages, exposés aux intempéries... C'est inimaginable", a déclaré Sarah Saldana, la directrice d'ICE, l'agence américaine de l'immigration et des douanes, lors de la cérémonie de remise à l'ambassadeur d'Egypte aux Etats-Unis, Mohamed Tawfik.

L'ambassadeur a exprimé "la gratitude, du fond du coeur, du gouvernement et du peuple d'Egypte".

Tout a commencé le 8 septembre 2009 avec la découverte dans un garage à Brooklyn, un quartier de la ville de New York, du fameux sarcophage.

Un an plus tard les indices relevés dans cette première affaire ont permis de saisir une cargaison d'objets anciens égyptiens à l'aéroport de Détroit, dans le nord des Etats-Unis. Parmi ces objets, une barque funéraire, qui selon les rites funéraires de l'Egypte ancienne transportait le mort dans l'au-delà, ainsi que plusieurs figurines. Une autre cargaison illégale interceptée en décembre 2010 a permis de récupérer 638 pièces de monnaie anciennes, dont 65 égyptiennes, qui ont été restituées mercredi.

A ce jour, la "malédiction de la momie" a permis quatre inculpations, deux condamnations et seize saisies pour un total de 3 millions de dollars, précise le communiqué d'ICE.

vog/bdx