NOUVELLES
22/04/2015 04:16 EDT | Actualisé 22/06/2015 01:12 EDT

Koweït: expulsion vers l'Arabie saoudite d'un ténor de l'opposition (parti)

Le Koweït a expulsé une figure de l'opposition vers l'Arabie saoudite quelques mois après l'avoir privé de sa nationalité koweïtienne, a indiqué mercredi son parti.

Saad Al-Ajmi, l'ancien porte-parole du Mouvement de l'action populaire (MAP), a été arrêté mardi et escorté en Arabie saoudite de nuit par la route, a expliqué le MAP dans un communiqué.

Aucune communication officielle n'avait été faite sur le sujet mercredi matin.

M. Ajmi faisait partie des 18 personnes auxquelles la nationalité koweïtienne avait été retirée en septembre, sur la base notamment d'une disposition interdisant la double nationalité.

Selon les médias koweïtiens, Ajmi était accusé de posséder la nationalité saoudienne, ce que l'intéressé a toujours nié. Il avait d'ailleurs entamé en action en justice contre le gouvernement.

En octobre, l'ONG Human Rights Watch avait appelé les autorités koweïtiennes à cesser de déchoir les dissidents de leur nationalité et d'amender la loi sur la nationalité.

Les autorités "semblent utiliser cette loi pour cibler ceux qui les critiquent", écrivait HRW.

oh/lyn/bpe/jri