NOUVELLES
22/04/2015 12:47 EDT | Actualisé 22/06/2015 01:12 EDT

John Kerry, avant la diplomatie, la pâtisserie

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry, qui sillonne la planète pour résoudre les conflits est aussi connu pour avoir le bec sucré. Mais a surpris un parterre des meilleurs chefs cuisiniers américains en leur révélant qu'il a autrefois ouvert une boutique de cookies.

L'actuel chef de la diplomatie s'ennuyait ferme dans les années 70, dans un cabinet d'avocat de Boston, et il s'est mis en tête d'ouvrir -- avec un ami -- une pâtisserie qui offrirait des cookies jusque tard dans la nuit.

"On est sortis de dîner, et je mourrais d'envie de manger un cookie aux pépites de chocolat. J'en ai eu envie toute ma vie", s'est amusé M. Kerry.

"On s'est dits, +Wow, il n'y a nulle part à Boston où on peut acheter un bon cookie tard le soir+."

Les deux compères se mettent alors en quête d'un local. Deux mois plus tard, ils achètent "une cuisinière flambant neuve" et le Kilvert & Forbes Bakeshop ouvre ses portes.

Déjà, John Kerry voyait les choses en grand. "J'avais cette super vision de 40 boutiques dans 40 villes très rapidement, et je me suis soudain dit, +tu sais quoi? Je n'ai même pas de carte+."

Après des premiers essais dans sa propre cuisine où il enchaîne les fournées de cookies, la petite affaire fonctionne et remporte même, dans la première année, le prix de la meilleure pâtisserie de la ville (Best of Boston award).

John Kerry a expliqué que l'expérience lui a beaucoup apporté et lui sert encore dans la diplomatie, dans la façon dont "les gens se connectent d'une manière unique et puissante autour de la nourriture".

Bien que le diplomate et son ancien partenaire aient depuis longtemps vendu leurs parts dans cette affaire, la pâtisserie existe toujours et l'ancien sénateur du Massachusetts reste l'un des plus assidus client de ses cookies aux pépites de chocolat.

jkb/sha/vog