NOUVELLES
22/04/2015 09:50 EDT | Actualisé 22/06/2015 01:12 EDT

Industrie de la pêche: l'Union européenne durcit le ton face à la Thaïlande

BANGKOK - Les autorités de la Thaïlande disent s'empresser de s'attaquer à la pêche illégale dans l'espoir d'éviter que l'Union européenne (UE) ne mette à exécution sa menace de freiner totalement les importations de fruits de mer provenant de ce pays asiatique.L'UE a accordé six mois à cet État pour endiguer cette pratique, faute de quoi il fera face à un interdit de ses exportations.La Thaïlande est une gros joueur dans le domaine de la vente des produits de la mer. Cette industrie y génère des revenus d'environ 5 milliards d'euros sur une base annuelle et un boycott de la part de l'Union européenne affecterait sérieusement ce secteur commercial.Bon an mal an, la valeur des exportations thaïlandaises tirées de la pêche vers le marché européen varierait entre 575 et 730 millions d'euros.Le ministre de l'Agriculture de la Thaïlande, Petipong Pungbun Na Ayudhya, a indiqué que son équipe cherchait une façon d'appliquer rapidement une nouvelle loi dont l'objectif est d'encadrer les pêches.La pièce législative en question a été adoptée par la junte au pouvoir, mais son entrée en vigueur se fait toujours attendre.M. Petipong a précisé qu'un décret pourrait notamment être imposé pour accélérer les choses.L'Union européenne a déjà renoncé à fermer ses frontières aux fruits de mer de la Corée du Sud et des Philippines.