NOUVELLES
22/04/2015 13:01 EDT | Actualisé 22/06/2015 01:12 EDT

Haïti: la libération de deux kidnappeurs est vertement critiquée

PORT-AU-PRINCE, Haïti - Le gouvernement haïtien portera en appel la libération de deux hommes qui sont soupçonnés d'avoir kidnappé 17 personnes en l'espace de six ans.Le ministre haïtien de la Justice, Pierre-Richard Casimir, a indiqué mercredi qu'un avis a été soumis à la Cour suprême dans les délais requis.Un juge a décidé d'abandonner les accusations d'enlèvement, de meurtre et de trafic de drogue qui pesaient contre les deux hommes, Woodly Etheart et René Nelfort, après un procès de seulement deux heures, vendredi dernier.Cette décision a été vertement critiquée par les Nations unies, les États-Unis, des groupes de défense des droits de la personne et des représentants des pays qui surveillent la situation en Haïti.Etheart est un ancien employé du ministère de l'Intérieur et serait un ami du beau-frère du président Michel Martelly. La résolution rapide du dossier a fait sourciller dans un pays où la plupart des cas perdurent pendant des années.Le ministre Casimir a dit que les procédures correctes n'ont clairement pas été respectées et que le juge a commis une erreur en relâchant les deux hommes, qui sont notamment soupçonnés d'avoir kidnappé 17 personnes entre 2008 et 2014.Il reviendra maintenant à la Cour suprême d'ordonner ou non qu'ils soient renvoyés en prison.