NOUVELLES
22/04/2015 12:58 EDT | Actualisé 22/06/2015 01:12 EDT

Fuites de gaz toxique : un problème dangereux en Saskatchewan

Du sulfure d'hydrogène (H2S), un gaz potentiellement toxique, s'échappe de nombreux puits de pétrole dans le sud-est de la province. Le gouvernement de la Saskatchewan reconnaît qu'il s'agit d'un problème criant qui est passé inaperçu.

Selon les normes provinciales, les puits pétroliers ne peuvent pas émettre plus de 1000 ppm de H2S, mais le ministère de l'Économie admet que les normes ne sont pas respectées.

Animaux empoisonnés

La gravité de la situation a été constatée par la province en 2013, lorsque le décès de six veaux lui a été signalé.

Les animaux appartenaient à Lester et Cecilia Englot, des fermiers de la région de Manor, dans le sud-est de la Saskatchewan. Des puits de pétrole avaient été installés en face de leur propriété en 2010.

Les Englot avaient remarqué une odeur d'œufs pourris, mais ne s'en étaient pas inquiétés jusqu'à ce que les veaux se mettent à tousser.

Un vétérinaire de la région, Phil Murray, a examiné leurs carcasses. Il est convaincu que les animaux sont morts empoisonnés par du H2S, même si le gaz ne laisse aucune trace. Cecilia et Lester Englot affirment qu'une concentration toxique de H2S a été détectée par la province sur le site des puits de pétrole.

Des humains incommodés

Le sous-ministre adjoint Ed Dancsok affirme qu'au cours des dernières années, le ministère a reçu 60 plaintes de personnes qui étaient incommodées par une odeur ou avaient le nez et les yeux irrités. La majorité des plaintes provenaient du sud-est de la Saskatchewan.

Le ministère de l'Économie a donné suite aux plaintes durant l'été 2013 en inspectant 22 puits de pétrole choisis au hasard. Des 22 puits vérifiés, 21 ont échoué, dont six en raison de la présence de H2S.

En 2014, le gouvernement a étendu ses examens à 84 puits d'où s'échappaient du gaz corrosif et qui se trouvaient près de secteurs habités : 59 installations ont échoué les tests.

Cette année, la province s'engage à vérifier 10 000 puits de pétrole, partout en Saskatchewan.