NOUVELLES
22/04/2015 12:51 EDT | Actualisé 22/06/2015 01:12 EDT

Flèche Wallonne - Déclarations

Julian Alaphilippe (FRA/Etixx), 2e: "Je suis content et déçu à la fois, j'arrive pour la gagne sur une des plus belles courses du calendrier. Une deuxième place, c'est toujours une défaite, mais Valverde ce n'est pas n'importe qui; je ne pouvais pas m'imposer comme ça. L'objectif était de placer Michal (Kwiatkowski, ndlr) au pied du Mur. On l'a fait mais il y a eu un flottement. C'est monté très vite: j'ai perdu Michal de vue. Je me suis retrouvé devant, avec Valverde et Rodriguez. Aux 500 mètres, j'ai alors entendu à l'oreillette mon directeur sportif Tom Steels me crier +tu peux gagner, à fond+. C'est le genre de courses sur lesquelles je pense pouvoir progresser à l'avenir. Je n'avais jamais gravi le Mur de Huy. C'était une découverte. Je peux donc être content. Deuxième, c'est tout de même une surprise pour ma première participation"

Michael Albasini (SUI/Orica), 3e: "C'était une course très tendue. Il y avait beaucoup de nervosité sur ces routes très étroites où l'on se bat constamment pour sa position. Cela crée beaucoup de tensions et cela peut être très dangereux par moments. Puis ce nouveau parcours avec la côte de Cherave n'aide pas. On manque de repères. Mais je suis satisfait. Nous avons fait une belle course d'équipe mais Valverde était le plus fort. Il sait exactement quand il faut accélérer dans le Mur. C'est un spécialiste. Pour s'imposer ici, il faut être en forme et connaître le Mur".

bnl-jm/adc