NOUVELLES
22/04/2015 12:40 EDT | Actualisé 22/06/2015 01:12 EDT

Cuba signe des accords dans le domaine de la santé avec des organismes américains

Cuba a signé avec des organisations américaines des accords prévoyant d'une part la livraison par l'île de vaccins thérapeutiques contre le cancer et d'autre part la fourniture d'un logiciel américain à l'industrie médicale cubaine, a rapporté mercredi le quotidien officiel Granma.

La directrice de l'institut Roswell Park contre le cancer de New York, Candace Johnson, a annoncé la signature d'un accord entre son organisme et le Centre d'immunologie moléculaire de Cuba à l'occasion de la visite sur l'île communiste du gouverneur de l'Etat de New York, Andrew Cuomo, lundi et mardi.

Citée par l'organe officiel du Parti communiste, Mme Johnson s'est déclarée "très émue de pouvoir ramener le vaccin dans son pays et commencer à traiter des patients, pour lesquels les essais cliniques vont débuter immédiatement".

Les vaccins thérapeutiques contre les cancers entrent dans le cadre de l'immunothérapie, méthode thérapeutique qui consiste à éduquer et à stimuler les défenses naturelles (système immunitaire) des personnes atteintes d'un cancer, pour qu'elles puissent combattre plus efficacement la tumeur et ses éventuelles métastases.

Ce vaccin est le second médicament cubain à entrer aux Etats-Unis, deux ans après l'Hebertprot-P, prescrit dans le traitement du diabète.

Le deuxième accord a été annoncé par Charles Phillips, de l'entreprise de haute-technologie Infor, concernant la fourniture d'un logiciel à une entreprise pharmaceutique cubaine qui n'a pas été identifiée.

Infor va également réaliser des échanges "avec une université cubaine pour former des étudiants afin qu'ils deviennent des leaders dans l'usage des nouvelles technologies", a-t-il ajouté, écrit Granma.

"Le niveau et l'expérience de Cuba dans le domaine de la technologie de santé nous ont impressionnés", a commenté M. Phillips.

Accompagné d'une délégation d'hommes d'affaires, M. Cuomo est le premier gouverneur américain à visiter l'île depuis l'annonce mi-décembre du rapprochement historique entre les Etats-Unis et Cuba, dont les relations diplomatiques sont rompues depuis 1961.

Il a participé à une réunion entre entrepreneurs des deux pays, a constaté un journaliste de l'AFP, et s'est entretenu avec le numéro deux du gouvernement cubain Miguel Diaz-Canel, la responsable cubaine des négociations pour le rétablissement des relations avec les Etats-Unis Josefina Vidal et le ministre du Commerce extérieur Rodrigo Malmierca.

cb/jh/hdz/bds