NOUVELLES
22/04/2015 07:11 EDT | Actualisé 22/06/2015 01:12 EDT

Chine: 14 mois de prison pour un jet d'encre sur le portrait de Mao

Un Chinois accusé d'avoir lancé un flacon d'encre sur le portrait de Mao Tsé-toung sur la place Tiananmen à Pékin a été condamné à 14 mois de prison, a rapporté mercredi un journal chinois.

Sun Bing, âgé de 42 ans, avait souillé le portrait du fondateur de la Chine communiste en mars dernier pour satisfaire "des desseins personnels", a indiqué le Quotidien des lois du soir, sans fournir d'autres précisions.

Le quadragénaire a été jugé par le tribunal du district de Dongcheng qui l'a déclaré coupable de n'avoir "pas tenu compte des lois du pays, d'avoir suscité des troubles à l'ordre public et provoqué de graves désordres" par des "actions qui ont menacé l'ordre social", selon le journal.

L'accusé avait déjà été condamné à une peine de prison pour des fraudes à la carte bancaire, a indiqué la même source.

La peine infligée est plutôt légère d'après les critères chinois: en 1989, trois jeunes gens avaient été condamnés à des peines de 16 ans de prison chacun pour avoir jeté des oeufs remplis d'encre sur le portrait de Mao lors des manifestations étudiantes en faveur de la démocratie. Ils avaient été remis à la police par les étudiants eux-mêmes.

Depuis, le portrait officiel a fait l'objet d'au moins deux agressions.

Le verdict contre Sun Bing intervient peu après qu'un des plus célèbres animateurs de la télévision chinoise se soit vu retirer son émission pour avoir injurié le fondateur du régime.

Dans une vidéo mise sur internet, Bi Fujian, vedette du petit écran en Chine, avait notamment traité Mao de "fils de p..." lors d'un dîner privé, en parodiant un air d'un opéra révolutionnaire.

CCTV, la télévision d'Etat, a indiqué qu'elle enquêtait sur l'animateur en raison du "grave impact social" de sa conduite.

nc/kgo/ple/jug/at