DIVERTISSEMENT
20/04/2015 06:55 EDT | Actualisé 20/04/2015 07:03 EDT

Patrice Lemieux, joueur étoile à Super Écran

La nouvelle comédie Patrice Lemieux 24/7 sera lancée sur la glace de Super Écran à compter du 4 mai prochain.

Super Écran

Prenez le désormais célèbre personnage de Patrice Lemieux, ce joueur de hockey au langage sportif sans queue ni tête, interprété par le comédien Daniel Savoie. Greffez-lui un entourage composé d’une épouse, d’un entraîneur, d’un directeur général et d’un agent, et «la puck devrait rouler dans les coins», comme le dirait probablement Patrice lui-même, pour Patrice Lemieux 24/7, nouvelle comédie qui sera lancée sur la glace de Super Écran à compter du 4 mai prochain.

Daniel Savoie est vraiment impliqué à tous les niveaux dans ce projet, qui était d’abord destiné à TVA, mais qui a finalement été récupéré par Louis Morissette et KOTV, et sur lequel Super Écran fonde beaucoup d’espoir pour augmenter son nombre d’abonnés. Il en tient bien sûr le rôle-titre, il en cosigne la réalisation avec Frédéric Nassif (qui était derrière la caméra des capsules web qui ont fait connaître Patrice Lemieux, et qui a aussi offert le documentaire 21 jours, à TV5) et en a écrit le scénario en collaboration avec François Camirand, Guillaume St-Onge et Louis-Philippe Rivard.

Normal : Patrice Lemieux, c’est l’alter ego qui a mis au monde Daniel Savoie publiquement. À l’été 2012, ses premières vidéos étaient en ligne sur le web. Au Gala des Prix Gémeaux de la même année, mi-septembre, il présentait un prix dans le dialecte farfelu de Patrice Lemieux et, au Bye Bye 2012, ce dernier avait son propre sketch. Dès lors, Louis Morissette a été conquis par son style et ne demandait qu’à retravailler avec lui.

«Ma vie a complètement changé en août 2012, insiste Daniel. Je faisais les capsules avec Frédéric (Nassif) pour le plaisir. On n’avait pas de scénario, on partait avec notre caméra, on filmait 45 minutes de matériel, Fred faisait un montage de deux minutes et, au bout de six capsules, notre projet était devenu viral. Ça avance depuis ce temps-là.»

Nouvelle vie à Montréal

C’est à travers un docu-réalité à la sauce 24CH qu’on plongera dans le petit monde de Patrice Lemieux dans Patrice Lemieux 24/7. Au début de la série, le hockeyeur vient de parafer un lucratif contrat de quelques années avec le Canadien de Montréal après s’être démarqué à Colombus. L’organisation, dont le directeur général François Landry (Louis Morissette) et l’entraîneur de la formation (Ricardo Trogi), voit en lui sa nouvelle vedette. Son agent et meilleur ami Rich (Patrice Robitaille), lui, l’encourage de son mieux.

«Bien, c’est sûr que je pense qu’il faut travailler fort dans les coins pour s’adaptationner à notre nouveau plan de match de vie», dira le joueur étoile, de son verbe coloré.

Dans sa vie privée, Patrice Lemieux file le parfait amour avec Shannon (Jordana Lajoie, qui personnifiait aussi Shannon dans la vignette du Bye Bye 2012). Les tourtereaux se sont rencontrés aux États-Unis, ils sont ensemble depuis une dizaine d’années et, oui, Shannon aime vraiment Patrice, même s’il évolue dans une sorte de galaxie parallèle.

«Elle est le support de Patrice, souligne Jordana Lajoie. Elle est son ancre, son roc. Elle est là pour lui, elle l’aime. Il est tout pour elle.»

Patrice et Shannon ont deux enfants : Justin (prononcé avec l’accent anglophone), âgé entre huit et dix ans («ce n’est pas spécifié et Patrice ne le sait pas non plus», rigole Daniel Savoie), et «la p’tite», qui ne porte apparemment pas de prénom, et qui a 6 ou 7 ans.

Quantité de situations loufoques attendront Patrice Lemieux au fil des 10 épisodes de 30 minutes : il croisera une mère et son enfant malade qui auront besoin d’argent – reste à voir si notre naïf leur en donnera –, il se rendra à Baie-Comeau à l’occasion du retrait de son chandail du Drakkar, où il a fait ses classes dans la Ligue junior majeur, et se fera accoster par des motards, il se fera embourber dans le fléau de la drogue et ouvrira un restaurant de type Cage aux sports. «Il aime manger. Il mange depuis qu’il est tout jeune, donc c’est naturel pour lui d’ouvrir un restaurant», badine Daniel Savoie.

Patrice hébergera également chez lui une recrue d’une vingtaine d’années, Sébastien Francoeur (Hugo Lefort), fraichement débarqué de Nashville avec sa bible dans ses valises. Quelques visages connus des amateurs de hockey, comme Yvon Lambert et Gilbert Delorme, effectueront des apparitions dans Patrice Lemieux 24/7, au même titre que des acteurs comme Hugo Giroux, Anne-Élisabeth Bossé, Roxane Gaudette-Loiseau, Jeff Boudreault, Louis-David Morasse, Olivier Aubin, Hugolin Chevrette et Sandrine Bisson. À la fin du dernier épisode de la saison, Patrice «sortira peut-être du hockey pour aller ailleurs», note Daniel Savoie. «Ce qui ouvrirait des portes intéressantes pour la saison deux…»

Drôle de bibitte

Évidemment, tous les artisans de Patrice Lemieux 24/7 ont soigneusement veillé à ce que l’univers de leur «héros» soit réaliste. Car avec un protagoniste central aussi caricatural, il fallait contrebalancer avec des figures secondaires qui ont les deux pieds solidement posés par terre.

«Tout le monde ne parle pas comme Patrice Lemieux dans la série, assure Louis Morissette, qui compare la facture de Patrice Lemieux 24/7 à Modern Family. Sinon, ça deviendrait psychotronique! Il faut que ça soit crédible. Tous les autres personnages ont l’air normaux, et ils doivent dealer avec cette bibitte-là. Et ils le comprennent!»

Daniel Savoie enchaîne :«Patrice, si tu ne lui donnes aucun stimuli, il ne te donnera rien. Mais il est tellement gentil! Il n’a aucune malice, ce bon Patrice. Il a vraiment bon cœur. On le voit, dans sa vie, avec son entourage. On dirait que c’est un bonhomme que tu ne peux pas ne pas aimer. On peut le trouver idiot – et ça, je le recommande (rires) -, mais il est inoffensif. Et il ne sait pas qu’il est drôle!»

«Patrice comme un lead… mais qui ne leade rien, s’amuse Patrice Robitaille, qui est à la fois véreux et sympathique dans la peau de Rich, l’agent et meilleur ami. Le personnage est dans toutes les scènes et tout bouge autour, mais lui, il est seulement en réaction à ce qui se passe. Il est rarement un élément qui fait bouger les choses. Et s’il les fait bouger, c’est par accident! (rires)»

«Il lui manque deux ou trois neurones, c’est sûr, renchérit Ricardo Trogi, qui est pour une rare fois comédien. Moi, à la lecture des textes, à l’annonce du projet, j’étais curieux de voir à quoi ressemblerait la transition de la capsule web à la série. Et je pense que c’est réussi, entre autres, parce qu’on n’a pas le point de vue de tous les personnages, et eux restent tous autour de lui sans le juger.»

Daniel Savoie, qui jure ne pas avoir suivi Lance et compte et refuse ainsi toute comparaison avec la saga de Réjean Tremblay, et Louis Morissette promettent que les non-initiés au hockey se bidonneront autant que les fanatiques en regardant 24/7, étant donné que c’est surtout la répartie éparpillée de Patrice Lemieux qui donne le ton à la fiction.

Toutes les scènes qui se déroulent sur la glace ont été tournées à l’Auditorium de Verdun, dans le sud-ouest de Montréal, et tous les interprètes qui donnent vie aux coéquipiers de Patrice Lemieux devaient connaître les rudiments du hockey pour jouer dans l’alignement.

Finalement, Daniel Savoie envisage-t-il pouvoir un jour incarner un autre personnage que Patrice Lemieux, compte tenu du fait que celui-ci lui colle constamment à la peau?

«Je pense que oui, avance-t-il d’une voix déterminée. J’aimerais jouer autre chose un jour. Dans la série, Patrice a différentes palettes, différentes couleurs. C’a beau être un personnage caricatural, je pense que j’arrive à lui faire vivre différentes émotions.»

Patrice Lemieux 24/7, le lundi, à 20h, à Super Écran, dès le 4 mai.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST