DIVERTISSEMENT
18/04/2015 08:16 EDT | Actualisé 18/04/2015 08:16 EDT

Mike Ward écrit une série télé

David Kirouac

Mike Ward pourrait-il avoir sa série sur les ondes de TVA, un peu comme Martin Matte avec ses Beaux malaises?

Si l’idée surprend de prime abord, elle n’est pas impossible. Dans la foulée de l’ouverture du Bordel Comédie Club, cabaret dont il est copropriétaire avec cinq amis humoristes, Mike a confié plancher présentement sur l’écriture d’une fiction, en souhaitant à voix haute voir celle-ci aboutir à l’antenne de TVA.

«TVA ne le sait pas encore, précise Mike Ward. Ils ont montré un peu d’intérêt, mais il n’y a rien de signé, rien de vendu. On va faire un pilote. Mon premier choix de chaîne, ce serait TVA ou Radio-Canada. Sinon, je ne sais pas où ça pourrait aller…»

Et à quoi ressemblera cette série, que Mike Ward écrit seul? Aux Beaux malaises, ni plus, ni moins, mais avec un ton un peu différent.

«Ça va être ma vie en fiction, explique-t-il. Comme la vie de Martin Matte, mais en plus trash. Martin Matte montre davantage son côté père de famille ; moi, je voudrais exposer plus le côté humoriste. Ça va être la vie d’un humoriste au Québec!»

Jeudi, le Journal de Montréal rapportait que TVA consacrerait, pour les cinq prochaines semaines, sa case-horaire du vendredi, à 22h30, à du contenu jugé «audacieux».

En attendant de savoir si son projet se matérialisera sous peu, Mike Ward animera The Nasty Show à Just For Laughs, du 16 au 25 juillet prochain, au Métropolis, ce qui l’empêchera de prendre part au 33e Festival Juste pour rire.

Plus tôt cet été, le 20 juin, il assurera la première partie du duo Tenacious-D au Rockfest de Montebello. Il profitera aussi de la saison chaude pour aller se produire en Europe avec son camarade Eddy Izzard.

Mike poursuit par ailleurs sa tournée Chien et se promet plusieurs arrêts au Bordel Comédie Club, le nouveau terrain de jeux qu’il vient d’ouvrir, rue Ontario, en partenariat avec Louis-José Houde, Laurent Paquin, François Bellefeuille, Martin Petit et Charles Deschamps. Du mercredi au samedi, cinq humoristes et un animateur se relaient sur la scène du Bordel. Il en coûte 15$ pour entrer, et deux représentations sont offertes le vendredi et le samedi. Deux semaines après son inauguration, l’endroit connaît déjà un succès fulgurant.

«L’humour, c’est toujours meilleur dans une petite salle, laisse miroiter Mike, sourire aux lèvres. Surtout dans une salle minuscule comme ça…»

À VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST:

Galerie photoPremière montréalaise de Mike Ward Voyez les images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter