POLITIQUE
18/04/2015 02:28 EDT | Actualisé 18/04/2015 02:28 EDT

Manifestation à Ottawa contre le projet de loi C-51

Radio-Canada.ca

Une centaine d'opposants au projet de loi C-51 se sont réunis encore une fois devant les bureaux du premier ministre Stephen Harper, samedi à Ottawa, pour dénoncer le projet de loi antiterroriste.

Les manifestants doivent ensuite se rendre devant l'Ambassade américaine pour dénoncer le texte, qu'ils qualifient de trop intrusif en regard des droits et libertés.

Le projet de loi donnerait notamment au Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) plus de pouvoirs pour surveiller et bloquer les complots de terrorisme, plutôt que de seulement rassembler des informations sur les suspects. « Le problème c'est le principe. On n'a pas besoin de cette loi! », a lancé un manifestant.

Les partis d'opposition suggéraient des amendements, mais les conservateurs ont utilisé leur majorité au comité de la sécurité publique pour en écarter plusieurs, à l'exception de quelques-uns qui seront finalement modifiés.

« Les amendements ne changent rien au fait que cette loi ne doit pas exister et ne change rien sur les menaces qu'il présente pour les Premières Nations et le peuple canadien », explique un autre manifestant qui tenait à se déplacer à Ottawa aujourd'hui.

La troisième lecture du projet de loi est prévue au retour en chambre lundi prochain. Cependant, puisque les conservateurs sont majoritaires et que les libéraux ont indiqué qu'ils allaient approuver le projet de loi, il devrait être adopté d'ici l'été.

D'autres manifestations ont lieu un peu partout au pays. À Halifax, ils étaient aussi une centaine à réclamer l'abandon du projet de loi, samedi.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo 5 choses à savoir sur C-51 Voyez les images