DIVERTISSEMENT
16/04/2015 11:03 EDT | Actualisé 16/04/2015 11:05 EDT

«En mode Salvail»: le destin tragique d'Éric Salvail (SPOILER)

En mode Salvail/Facebook

ATTENTION : NE LISEZ PAS CECI SI VOUS N’AVEZ PAS ENCORE VU LA FINALE D’EN MODE SALVAIL

Éric Salvail survivra-t-il?

La finale d’En mode Salvail, jeudi, était explosive, au propre comme au figuré. Après avoir dit au revoir à sa mère, Colette, l’animateur-vedette de V est sorti de l’Astral, sur la rue Sainte-Catherine, où il enregistre son rendez-vous quotidien, et s’est dirigé vers sa voiture… qui a aussitôt sauté dans un sinistre brasier de flammes.

Pendant que Colette accourait pour tenter de sauver son fils, Isabelle Racicot, sortie de nulle part, se précipitait à son tour pour réconforter la maman éplorée.

Bien sûr, En mode Salvail n’est pas un film, et on devine qu’il faut prendre la mise en scène avec un grain de sel, que celle-ci ne compromet en rien la présence d’Éric sur les ondes de V l’an prochain. Quoiqu’avec l’équipe d’En mode Salvail, tout est possible!

«C’est un clin d’œil qu’on voulait faire aux séries dramatiques, explique Éric Salvail. Je pense que c’est la première fois qu’une émission de variétés se finit dramatiquement! On ne sait pas ce qui va arriver. Est-ce que je vais revenir? Est-ce que le talk-show s’appellera encore En mode Salvail? On va le savoir l’automne prochain…»

Tourné dimanche soir, le segment qui a conclu la saison 2014-2015 d’En mode Salvail était une référence à tous ces décès qui se sont multipliés dans nos fictions québécoises cet hiver – Lance et compte, Nouvelle adresse, Unité 9, O’, etc – mais plus particulièrement à 19-2 et l’explosion de la voiture qui a entraîné la mort d’Amélie (Magalie Lépine-Blondeau) sous le regard horrifié de Ben Chartier (Claude Legault). Même l’intervention d’Isabelle Racicot était directement calquée sur celle de Tyler Joseph (Benz Antoine) dans cette fameuse image de 19-2.

«On a même engagé celui qui a fait les effets spéciaux sur la scène de 19-2, signale Éric Salvail. On voulait créer une ressemblance, alors on a engagé un directeur photo.»

«On a mis plein d’argent là-dessus, alors qu’on aurait simplement pu finir en disant «Bye, tout le monde!» Mais on a eu cette idée, et je trouvais que c’était un beau clin d’œil, alors que tous les personnages principaux de nos séries sont disparus dans les dernières semaines. Donc, pourquoi pas dans un show de variétés…», mentionne encore Éric.