NOUVELLES
15/04/2015 09:56 EDT | Actualisé 16/04/2015 11:11 EDT

Le Canadien remporte le premier match de la série contre les Sénateurs

Richard Wolowicz via Getty Images
MONTREAL, QC - APRIL 15: Torrey Mitchell #17 of the Montreal Canadiens celebrates his second period goal in Game One of the Eastern Conference Quarterfinals during the 2015 NHL Stanley Cup Playoffs at the Bell Centre on April 15, 2015 in Montreal, Quebec, Canada. (Photo by Richard Wolowicz/Getty Images)

Le Canadien aura besoin de la contribution de tout son monde afin de connaître un fructueux parcours en séries éliminatoires. Mercredi, en l'absence de Max Pacioretty, c'est le quatrième trio qui a pris les choses en main à l'attaque, et le Tricolore a défait les Sénateurs d'Ottawa 4-3 au Centre Bell, en lever de rideau de la série quart de finale de l'Association Est entre les deux équipes.

Fort discrets depuis qu'on avait fait leur acquisition des Sabres de Buffalo, au début de mars, Torrey Mitchell et Brian Flynn - jumelés à Brandon Prust - ont réussi leur premier but chacun à titre de porte-couleurs du 'bleu-blanc-rouge'. Flynn a de plus amassé deux aides.

Tomas Plekanec et Lars Eller ont également résolu l'énigme du "Hamburglar", le gardien recrue Andrew Hammond, tandis que Carey Price a maîtrisé 30 tirs devant le filet. Hammond a terminé sa première soirée de travail en séries avec 35 arrêts.

Milan Michalek, Kyle Turris et Mika Zibanejad ont été les marqueurs des Sénateurs, qui ont démontré qu'ils seront tout sauf une proie facile.

On a déjà hâte à la deuxième rencontre de la série vendredi.

Galerie photo Canadien de Montréal vs Sénateurs d'Ottawa Voyez les images

Sans P.K.!

Le Canadien menait 4-3 à l'issue d'une deuxième période débridée, marquée par l'expulsion du défenseur P.K. Subban.

En l'espace de 30 secondes de jeu, entre 7:53 et 8:23, les hôtes ont fait mouche deux fois avant d'écoper de deux pénalités. La seconde, controversée, a été une pénalité majeure imposée à Subban pour un coup de bâton à la main droite de Mark Stone. À voir Stone détaler vers le vestiaire des siens, on a cru que l'attaquant recrue des Sénateurs avait subi une fracture. Mais il est revenu au jeu peu de temps après.

Avant d'être chassé, Subban avait récolté des aides sur les buts de Mitchell et de Plekanec, inscrits dans un intervalle de 15 secondes.

Les visiteurs ont créé l'égalité en supériorité numérique grâce au tir imparable de Turris, à 10:36.

Mais Eller a fait 3-2 en infériorité au terme d'une échappée à 11:42, avant que Zibanejad ne recrée l'impasse en supériorité à 12:36. Ce n'était pas terminé. Flynn a redonné l'avance aux siens à 17:17, après avoir surgi du coin gauche devant Hammond.

Markov: contre son camp

Le Tricolore était gonflé à bloc d'entrée de jeu et les Sénateurs ont montré qu'ils ne s'en laisseraient pas imposer.

L'arrêt que Hammond a réalisé face à Mitchell, qui s'est échappé à partir de la ligne bleue adverse, a permis aux Sens de passer au travers de la tempête.

Les visiteurs allaient ouvrir le score aidés par la chance, à 12:25. En voulant bien faire, à la suite d'une longue remise des Sénateurs derrière le but de Price, le vétéran défenseur Andrei Markov a logé le disque par inadvertance derrière son gardien. Un but contre son camp, comme on dit au soccer. Michalek en a été crédité.

Défense hermétique

En troisième, le Canadien s'est serré les coudes en défense, mais pas de façon exagérée, en l'absence évidemment de Subban qui ne devrait pas être sanctionné davantage pour son geste.

Curtis Lazar et Erik Condra ont raté les plus belles occasions de créer l'égalité.

La meilleure chance du Tricolore a été celle de Devante Smith-Pelly en supériorité. La foule a cru qu'il avait touché la cible, mais la révision vidéo a prouvé le contraire.

Les Sénateurs ont attaqué à six au cours de la dernière minute et demie, mais ils n'ont guère pu s'approcher de Price.