Vivre

Maladies cardiaques: les personnes de petite taille plus à risque

Une nouvelle étude confirme l’existence d’un lien entre la taille d’un individu et les chances qu’il souffre un jour de problèmes cardiaques.

L’étude en question est la première à démontrer que ce risque plus accru découle principalement d’une variété de gènes déterminant la taille d’une personne, et non de facteurs externes comme la pauvreté et la malnutrition. Les recherches ont été publiées dans le New England Journal of Medicine.

Les chercheurs se sont penchés sur 180 variantes génétiques dans une base de données comprenant près de 200 000 personnes souffrant ou non de maladies coronariennes, lesquelles sont causées par une accumulation de plaque à l’intérieur des artères pouvant mener à une crise cardiaque.

Ils ont découvert que chaque tranche de 6.3 cm de la taille d’un individu diminuait le risque qu'il souffre d’une maladie coronarienne de 13.5 %.

Par exemple, une personne mesurant 1m50 serait en moyenne 32 % plus à risque de développer une maladie coronarienne qu’une personne mesurant 1m68, selon cette étude.

Les chercheurs espèrent que des études plus approfondies des gènes concernés paveront la voie vers une meilleure prévention et de meilleurs traitements des maladies du cœur.

Cet article initialement publié sur le Huffington Post Canada a été traduit de l’anglais.

INOLTRE SU HUFFPOST

10 légumes crucifères bons pour la santé