NOUVELLES
12/04/2015 20:32 EDT | Actualisé 12/06/2015 01:12 EDT

Un ado jamaïcain qui voulait se joindre à l'État islamique arrêté au Suriname

KINGSTON, Jamaïque - Un adolescent jamaïcain suspecté d'être un aspirant djihadiste a été arrêté au Suriname.La police du petit État d'Amérique du Sud a expliqué dans un communiqué que le Jamaïcain de 16 ans, dont l'identité n'a pas été dévoilée, s'était vu refuser l'entrée au Suriname au moment de son arrivée au principal aéroport du pays, samedi.Il était apparemment en transit vers les Pays-Bas, puis vers la Turquie.Les autorités surinamiennes ont déclaré qu'un service de renseignement régional les avait averties que le jeune homme espérait se rendre jusqu'en Syrie pour joindre les militants du groupe armé État islamique (ÉI).Il a plutôt été remis dans un avion à destination de la Jamaïque. Le ministère jamaïcain de la Sécurité nationale n'a pas fait de commentaires dimanche.Le mois dernier, ce ministère avait insisté sur le fait qu'il n'y avait «aucune preuve» que des Jamaïcains avaient rejoint l'ÉI ou d'autres groupes terroristes.Les autorités répondaient au général John Kelly, qui dirige le Commandement Sud des États-Unis, et qui avait identifié quelques jours plus tôt la Jamaïque comme étant l'un des pays des Caraïbes dont proviennent environ 100 djihadistes qui se battent au sein de l'ÉI en Syrie. Le général Kelly a également identifié Trinité-et-Tobago, le Suriname et le Venezuela.Globalement, les Caraïbes semblent être une source négligeable de combattants étrangers. Un récent rapport des Nations unies estime que le nombre de personnes qui quittent leur pays pour joindre Al-Qaïda et l'ÉI a monté en flèche pour atteindre 25 000 individus natifs de plus de 100 pays.