NOUVELLES
13/04/2015 04:49 EDT | Actualisé 13/04/2015 04:51 EDT

La route 138 incomplète en Basse-Côte-Nord trouve enfin son chemin

Le prolongement de la route 138, en Basse-Côte-Nord, qui s'est soldé par la construction d'un tronçon de 12 kilomètres qui ne mène nulle part et par des dépenses de 47 millions de dollars, devrait finalement être complété.

Un texte d'Anne Panasuk

Le conseil des Innus de Pakuashipi, près de Saint-Augustin, négocie actuellement une entente avec le gouvernement du Québec pour reprendre les travaux de la route qui reliera les villages de Gros-Mécatina à La Tabatière. Cette route devait être construite par Pakatan Meskanau, un organisme sans but lucratif formé des élus de la Basse-Côte-Nord, qui est aujourd'hui en faillite. Certains entrepreneurs poursuivent d'ailleurs le ministère des Transports du Québec pour non-paiement.

Plus de 1000 résidents de la Basse-Côte-Nord ont signé une pétition pour qu'une enquête soit faite par la Sureté du Québec pour faire la lumière sur ce fiasco, qui avait été mis au jour par l'émission Enquête en février dernier.

Une annonce pour bientôt

D'ici la fin mai, des représentants du gouvernement devraient se rendre sur place pour annoncer une entente avec la communauté innue de Pakuashipi. Cette collaboration prendrait la forme d'un chantier-école visant à former de la main-d'oeuvre locale pour travailler à cette route.

Les Innus de Pakuashipi se sont entendus avec Wendake Construction, une compagnie huronne, qui est elle-même en consortium avec Hamel Construction, une entreprise de Saint-Édouard de Lotbinière. Il reste quelque 35 km de route à construire pour relier les villages de Gros-Mécatina et Tête-à-la-Baleine, qui ne seront toutefois pas reliés au réseau routier québécois.

Un chantier de 5 à 10 ans

Ce projet prendra de cinq à 10 ans à réaliser, selon le chef huron de Wendake, Konrad SIoui, car il leur faudra d'abord donner de la formation. Le chef des Innus de Pakuashipi, Denis Mestanapéo, assure que le chantier-école sera aussi ouvert aux non Autochtones.

Il faut savoir que Pakuashipi se trouve à 58 km de Gros-Mécatina où débuteront les travaux. Or, il n'y a pas de route entre ces deux communautés.

Lors de l'annonce du Plan Nord, la semaine dernière, le premier ministre Couillard avait annoncé la somme de 232 millions de dollars pour prolonger la route 138.

Un autre tronçon devrait être construit entre Kegaska, là où la route 138 s'arrête actuellement, et Unamen Shipu, plus à l'est. Cette communauté innue est aussi en discussion avec le gouvernement pour obtenir le contrat sans appel d'offres.

Des fouilles archéologiques devront s'effectuer dans cette région avant d'entreprendre la construction.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les routes les plus bizarres du monde Voyez les images