NOUVELLES
13/04/2015 06:23 EDT | Actualisé 13/06/2015 01:12 EDT

Les jeunes des Maritimes misent toujours sur l'université malgré les coûts

Neuf élèves sur 10 dans les écoles secondaires des Maritimes ont l'intention de poursuivre leurs études après la fin de leurs études secondaires, et la majorité se destine à l'université.

Un texte de Louis Mills

C'est ce qui ressort d'un sondage mené par la Commission de l'enseignement supérieur des Maritimes auprès de 5000 élèves dans 175 écoles secondaires de la région.

À la question à savoir quels étaient leurs projets d'avenir, 71 % des élèves ont répondu qu'ils avaient l'intention de s'inscrire à un établissement d'enseignement postsecondaire à l'automne [2014] et 21 % ont déclaré qu'ils le « feraient probablement au cours des cinq prochaines années ».

Près de la moitié des élèves qui envisageaient de poursuivre leurs études visaient l'université, soit presque deux fois plus que tout autre type d'établissement postsecondaire.

Le sondage révèle également que la majorité des jeunes « connaissent très bien » les coûts de l'éducation postsecondaire, mais ces coûts ne sont pas suffisants pour les rebuter, même s'ils peuvent être très importants. Les droits de scolarité uniquement, dans les universités des Maritimes, se situaient entre 4800 $ et 7200 $ pour l'année 2014-2015.

Les répondants estiment que les études postsecondaires sont nécessaires pour les préparer au marché du travail.

Un exode inévitable

Des questions ont également été posées aux élèves au sujet de leur avenir, après leurs études postsecondaires. En tout, 63 % des répondants pensent pouvoir trouver un emploi lié de près à leur domaine d'études lorsqu'ils auront leur diplôme en poche.

Cependant, ils s'attendent très majoritairement à devoir se déplacer pour trouver cet emploi. Seulement 14 % des jeunes s'attendent à trouver un emploi dans leur localité d'origine.

Le sondage a été mené en mai et juin 2014.