NOUVELLES
13/04/2015 12:51 EDT | Actualisé 13/06/2015 01:12 EDT

Les contrats de services octroyés par Mike Duffy sont passés au peigne fin

OTTAWA - À l'ouverture de la deuxième semaine du procès de Mike Duffy, la Couronne examine lundi les contrats que le sénateur conservateur suspendu a octroyés pour toute une gamme de services, de la rédaction de discours en passant par le maquillage.M. Duffy fait face à 31 chefs d'accusation de fraude, de corruption et d'abus de confiance.Quelques-uns de ces chefs se rapportent aux réclamations de 65 000 $ pour des services exécutés par différentes entreprises, par l'entremise, selon la Couronne, d'une fondation parapluie mise sur pied par un vieil ami du sénateur, Gerald Donohue.Le procureur Jason Neubauer interroge lundi une responsable des ressources humaines au Sénat, Sonia Makhlouf, qui a examiné personnellement les réclamations de remboursements pour les services en cause.La Couronne allègue que M. Duffy est passé par son ami Donohue pour éviter les hauts fonctionnaires du Sénat.L'avocat de la défense, Donald Bayne, a plaidé la semaine dernière que le sénateur Duffy a peut-être commis des erreurs administratives, mais que rien n'indique qu'il a posé des gestes criminels.