NOUVELLES
13/04/2015 17:48 EDT | Actualisé 13/06/2015 01:12 EDT

Les Anciens Combattants embaucheront 100 gestionnaires de plus

OTTAWA - Le ministère des Anciens Combattants a annoncé, lundi, l'embauche de 100 gestionnaires de cas afin d'aider les vétérans à s'orienter dans la bureaucratie fédérale.Au cours d'une conférence de presse à la base militaire de Valcartier, le ministre Erin O'Toole a déclaré que des employés permanents seraient ajoutés aux effectifs afin de donner aux anciens soldats un meilleur soutien individuel. Ces employés seront déployés dans les régions du pays où le besoin est le plus grand.L'ombudsman des anciens combattants, le vérificateur général et le comité parlementaire des anciens combattants ont critiqué le ministère pour son trop petit nombre de gestionnaires de cas individuel. Selon eux, le manque d'effectif allongeait le temps d'attente et était frustrante pour ceux qui avaient besoin de services pour réintégrer la vie civile.Chaque gestionnaire de cas pourra s'occuper de 32 soldats, ce qui lui permettra d'offrir un meilleur soutien individuel, a assuré le ministre O'Toole. Les nouveaux venus commenceront à travailler l'an prochain.Le ministère avait reconnu que les militaires pouvaient attendre plusieurs mois avant de voir un gestionnaire s'occuper d'eux. Il espère que les nouvelles embauches ramèneront ce délai à moins de six jours.Le colonel à la retraite Michel Drapeau, qui a représenté bon nombre de vétérans, a rappelé que le gouvernement avait l'habitude de dire que tout allait bien lorsqu'il était confronté avec le manque d'effectif.«Pourquoi le gouvernement a-t-il, au cours des deux dernières années, répété aux vétérans et aux Canadiens que (le ministère des Anciens Combattants) avait assez de gestionnaires pour respecter les normes? Le délai pour rencontrer un gestionnaire de cas est de six mois depuis plus d'un an. Qu'est-ce qui a changé? Quel est le nouveau scénario?», a-t-il demandé par courriel.