NOUVELLES
13/04/2015 10:34 EDT | Actualisé 13/06/2015 01:12 EDT

Le magazine Véro ne passera pas finalement pas dans le giron de Québecor

MONTRÉAL - Le magazine Véro ne passera finalement pas dans le giron du conglomérat Québecor (TSX:QBR.B), ce qui signifie la fin de sa publication, du moins, pour un certain temps.L'animatrice Véronique Cloutier a décidé d'exercer son droit de retrait, ce qui fait en sorte que la publication ne fait pas partie de la vente des 15 magazines de Transcontinental à Québecor, pour 55,5 millions $, annoncée en novembre dernier.Les deux entreprises ont annoncé lundi la clôture de la transaction, pour le même prix, même si elle ne comprend finalement pas le magazine Véro.Par ailleurs, puisque Mme Cloutier a exercé son droit de retrait en ce qui a trait au magazine Véro, son entente prend ainsi fin avec Transcontinental.Il a été impossible de savoir ce qu'il adviendra prochainement du magazine Véro, mais sur sa page du réseau social Facebook, l'animatrice a indiqué qu'elle souhaitait de «tout coeur» poursuivre ce qu'elle a qualifié de «belle aventure».«Nous prendrons les prochaines semaines pour évaluer la situation, réfléchir à l'idée de le publier nous-mêmes ou encore discuter avec d'éventuels nouveaux partenaires», écrit-elle.Lors de l'annonce de la transaction, la direction du Groupe TVA avait publiquement démontré de l'intérêt à travailler avec Mme Cloutier.Puisque la transaction a été conclue, Québecor met entre autres la main sur les magazines Coup de pouce, Elle Québec, Elle Canada, The Hockey News, Le Bel Âge, Décormag et Canadian Living. Quelque 310 employés sont aussi concernés par cette vente.Le président et chef de la direction de Transcontinental (TSX:TCL.A) , François Olivier, s'est dit «satisfait» que la transaction ait finalement été conclue.De son côté, la présidente et chef de la direction de Groupe TVA, Julie Tremblay, a réitéré que ces acquisitions devraient permettre à l'entreprise de consolider sa position à la tête du secteur québécois des magazines.«Groupe TVA vient clairement de se donner une agilité et une efficacité accrues, deux atouts nécessaires dans un marché concurrentiel», a-t-elle souligné, par voie de communiqué.Québecor a par ailleurs annoncé la conclusion de la vente de ses 170 journaux — dont les quotidiens de la bannière Sun, incluant le Ottawa Sun et le Toronto Sun — à Postmedia (TSX:PNC.B) pour 305,5 millions $.Cette somme représente le prix de vente de 316 millions $, duquel une somme de 10,5 millions $, a été soustraite. Cela correspond aux ajustements reliés à des propriétés immobilières vendues par Corporation Sun Media avant la clôture de la transaction.Annoncée l'automne dernier, cette acquisition permet à Postmedia de devenir le plus grand éditeur de quotidiens anglophones au pays. Postmedia estime pouvoir réaliser des synergies oscillant entre 6 millions $ et 10 millions $ d'ici deux ans.