NOUVELLES
13/04/2015 09:51 EDT | Actualisé 13/06/2015 01:12 EDT

Le Bureau des enquêtes indépendantes à la recherche d'enquêteurs

Le Bureau chargé de mener des enquêtes indépendantes sur les bavures policières prend forme. Maintenant qu'il a une directrice, Me Madeleine Giauque qui a oeuvré comme procureure aux poursuites criminelles et pénales puis comme procureure-chef dans la lutte contre les motards criminels, et qu'il a des locaux sur la Rive-Sud, le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) est maintenant en mode recrutement.

Un texte de Isabelle Richer

L'appel des candidatures est lancé et le BEI annonce qu'il est à la recherche de 18 enquêteurs/enquêteuses qui auront pour tâche d'examiner les circonstances dans lesquelles, lors d'une opération policière ou pendant sa détention, une personne perd la vie ou subit de graves blessures.

Les enquêteurs devront déterminer s'il existe des éléments de preuve pouvant mener au dépôt d'accusations criminelles à l'endroit d'un ou plusieurs policiers impliqués dans les événements à l'origine de l'enquête.

Les 18 personnes qui seront embauchées par le BEI pourront avoir exercé le métier de policier dans le passé ou avoir des compétences pertinentes à l'emploi convoité.

Doté d'un budget annuel de 3, 2 millions de dollars, le BEI comptera 26 employés réguliers et 1 contractuel lorsqu'il sera fonctionnel, à la fin de l'année 2015 ou au plus tard au début de 2016.

Cet organisme indépendant était réclamé depuis longtemps par la population. Le Parti québécois avait adopté la loi permettant sa création et le Parti libéral du Québec s'était engagé à le mettre en place. L'annonce en a été faite en décembre dernier par la ministre de la Sécurité publique, Lise Thériault.