NOUVELLES
13/04/2015 16:23 EDT | Actualisé 13/06/2015 01:12 EDT

La SQ relance l'enquête sur le meurtre de Michel Cardinal, survenu en 2012

MONTRÉAL - La Sûreté du Québec a relancé, lundi, l'enquête sur le meurtre de Michel Cardinal, 45 ans, retrouvé assassiné dans le garage de sa résidence de Shannon, près de Québec, le 1er mars 2012.Une serre de cannabis avait également été trouvée sur place, mais la victime n'était pas sous enquête et n'était pas connue des policiers, de sorte qu'on ne sait pas à ce jour si son décès était lié ou non au trafic de stupéfiants, de sorte que l'affaire demeure un mystère pour la Sûreté du Québec.«Est-ce que (la serre de cannabis) a pu jouer un rôle dans le meurtre? Possiblement, a indiqué la sergente Ann Mathieu. Mais aussi, possiblement que non. Quand on a un meurtre non élucidé, il peut y avoir une multitude de raisons qui expliquent le crime. Mais c'est clairement un élément à considérer dans l'enquête.»Un poste de commandement a donc été installé sur le chemin Wexford, à Shannon, non loin du domicile de la victime, où le meurtre a eu lieu, dans l'espoir de faire avancer l'enquête.Les policiers ont ainsi intercepté lundi quelque 150 automobilistes qui circulaient sur le chemin Wexford, afin de leur rappeler les événements et de leur demander s'ils avaient quelque souvenir que ce soit de l'époque.«Nous sommes à l'étape de faire une relance pour voir si, après trois ans, il y aurait peut-être des éléments que des gens à l'époque n'étaient peut-être pas prêts à révéler et qui pourraient l'être à ce moment-ci», a expliqué la sergente Mathieu, indiquant que le temps parvenait parfois à délier les langues.«En trois ans, dans la vie de tout le monde, il y a des changements. Peut-être qu'il y aurait aujourd'hui des gens qui possèdent la clé de ce meurtre et qui pourraient aider à solutionner l'affaire et traduire quelqu'un devant les tribunaux.»Michel Cardinal avait été retrouvé par les policiers après que son employeur, inquiet de son absence au travail, eut communiqué avec les policiers.L'autopsie avait démontré qu'il avait connu une mort violente et l'assassinat ne faisait aucun doute.Son ex-conjointe, Isabelle Delaire, a également passé une partie de la journée sur place pour rencontrer les médias, afin de diffuser un appel pour tenter de déterminer ce qui est arrivé à Michel Cardinal. Bien qu'elle et lui étaient séparés au moment du drame, ils entretenaient toujours une relation étroite.