NOUVELLES
11/04/2015 20:40 EDT | Actualisé 11/06/2015 01:12 EDT

Une foule importante dit au revoir à Walter Scott, abattu par la police

SUMMERVILLE, États-Unis - Une foule s'est rassemblée à Summerville, en Caroline du Sud, pour célébrer les funérailles de Walter Scott, cet homme noir qui a été abattu par un policier de North Charleston après avoir pris la fuite à un poste de contrôle routier.La famille de M. Scott est arrivée au centre chrétien W.O.R.D Ministries dans un convoi de trois limousines noires suivies par plusieurs autres véhicules. Les organisateurs de la messe ont dû placer des chaises à l'extérieur tant il y avait de gens qui voulaient assister au service funéraire.De nombreuses personnes ont bravé l'humidité et la pluie pour attendre leur place, mais sans succès pour la plupart d'entre elles. Tyrone Johnson, qui dit avoir côtoyé M. Scott à l'école secondaire, croit que son ancien camarade a touché beaucoup de gens par sa gentillesse et c'est pour cette raison qu'ils sont si nombreux à vouloir lui transmettre leurs derniers adieux.Un écran vidéo de la cérémonie montrait le cercueil de M. Scott qui était couvert d'un drapeau américain. Sur le feuillet de ses funérailles, on le décrit comme un chrétien dévoué qui manifestait sa foi par son implication dans la chorale de l'église.Vendredi, plusieurs autres proches s'étaient réunis à une maison funéraire de Charleston où M. Scott était exposé.À l'origine, les autorités policières avaient expliqué que M. Scott avait été abattu par le policier Michael Slager parce qu'il avait tenté d'agripper son pistolet à impulsion électrique. Or, une vidéo filmée par un passant a démontré que M. Slager avait tiré huit fois sur la victime qui le fuyait. Le policier a été licencié et accusé de meurtre.Le 4 avril dernier, Walter Scott conduisait sa voiture de marque Mercedes de 1991 lorsque la police lui a demandé de s'immobiliser, selon le frère de M. Scott, Rodney. L'agent lui aurait dit qu'un de ses feux arrières était brisé.Une autre vidéo montre M. Slager qui demande les papiers du conducteur, avant qu'il ne se dirige vers sa voiture. C'est à ce moment que M. Scott a pris la fuite.Les proches de la victime croient qu'il craignait de se faire emprisonner parce qu'il n'avait pas versé ses derniers paiements de pension alimentaire. «Son but était d'éviter la police le plus possible», a conclu Rodney Scott.