NOUVELLES
12/04/2015 08:55 EDT | Actualisé 12/06/2015 01:12 EDT

Nouvelle vidéo de destruction d'un site archéologique en Irak

Une nouvelle vidéo diffusée sur les réseaux sociaux montre la destruction de ce qui serait le site archéologique de Nimrud, en Irak, joyaux du patrimoine de l'humanité.

Des hommes qui se réclament du groupe armé État islamique frappent à coups de masse sur des artéfacts et des murs de l'ancienne cité assyrienne. Un bulldozer et des explosifs sont aussi utilisés pour détruire le site.

Nimrud était, il y a trois millénaires, la capitale de l'empire assyrien, le plus puissant du monde connu à cette époque, puisqu'il englobait les territoires des actuels Iran, Égypte et Turquie.

La plupart des vestiges les plus célèbres du site, fouillé depuis le XIXe siècle par les archéologues, ont été transférés à l'étranger, dont les Taureaux ailés aux proportions colossales qui se trouvent au British Museum à Londres. Des centaines de pierres précieuses et de pièces en or ont été transportées, quant à elles, à Bagdad.

Crime de guerre

Le mois dernier déjà, des sources gouvernementales irakiennes dénonçaient la destruction de la cité de Nimrud.

La directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, avait condamné « de la manière la plus forte possible la destruction du site archéologique de Nimrud [...], nouvelle attaque contre le peuple irakien ». 

Elle avait ajouté que les Nations unies sont déterminées à faire tout le nécessaire pour recenser et protéger le patrimoine de l'Irak, et mener le combat contre le trafic clandestin d'antiquités « qui contribue directement au financement du terrorisme ».

D'autres vidéos ont déjà montré le groupe État islamique s'attaquer à la ville antique d'Hatra, dans le nord de l'Irak, ainsi qu'à des monuments exposés dans le musée de Mossoul.