NOUVELLES
12/04/2015 00:20 EDT | Actualisé 11/06/2015 01:12 EDT

Le Canadien termine au premier rang dans l'Atlantique et fera face aux Sénateurs

TORONTO - Le Canadien a terminé au premier rang de la section Atlantique et en guise de récompense, il fera face à la formation la plus étincelante des dernières semaines dans la Ligue nationale de hockey.Les hommes de Michel Therrien ont mis fin à leur calendrier régulier avec une victoire de 4-3 en fusillade face aux Maple Leafs de Toronto, au Centre Air Canada. Alex Galchenyuk et David Desharnais ont fait mouche en tirs de barrage pendant que Tyler Bozak et Joffrey Lupul étaient incapables de solutionner Carey Price.Desharnais (14e), Tomas Plekanec (26e) et Jacob De La Rose ont marqué les buts du Canadien en temps réglementaire contre Jonathan Bernier, appelé à repousser 33 tirs.Phil Kessel (25e), Casey Bailey et Bozak (23e) sont parvenus à déjouer Price, qui a fait face à 22 tirs et signé une 44e victoire cette saison.Le Canadien (50-22-10) complète donc sa saison avec un total de 110 points, deux de plus que le Lightning de Tampa Bay. Il s'agit de son plus fort total depuis la saison 1988-89, la première du regretté Pat Burns à la barre de l'équipe. Le Canadien avait alors récolté 115 points.C'est aussi la première fois depuis cette même saison que le Canadien récolte au moins 50 victoires lors d'une même campagne.«Je ne le savais pas, a avoué Therrien lorsque mis au courant de ce fait. Je suis un peu à court de mots. C'est sûr que de réussir à récolter 50 victoires a de quoi rendre tout le monde fier.»À la suite des victoires des Sénateurs d'Ottawa à Philadelphie, en après-midi, et des Penguins de Pittsburgh à Buffalo, en soirée, le Tricolore a obtenu la confirmation qu'il se mesurera aux Sénateurs pour la deuxième fois en trois ans, lors du premier tour éliminatoire.«Ça va être une série très exigeante, a quand même reconnu l'entraîneur-chef du Tricolore. Les Sénateurs méritent amplement d'être des séries, surtout avec la fin de saison qu'ils ont connue. Mais j'aime autant parler de la saison, car nous aurons amplement le temps de parler des séries. Une chose est certaine, ce sera une série exigeante», a-t-il répété.Coup sur coupLes Maple Leafs ont été les premiers à s'inscrire au tableau indicateur, à 3:58 de la première période, lorsque Kessel a fait irruption de derrière le filet et logé le disque entre les jambières de Price.Mais 16 secondes plus tard, la formation torontoise avait déjà perdu cette avance, par sa propre faute. Bernier a d'abord fait une passe devant son propre filet que Nazem Kadri n'a pu maîtriser, et Kadri a ensuite poussé la rondelle dans l'enclave, sauf que c'est Desharnais qui s'en est emparée. Le centre du Tricolore n'a pas raté sa chance, logeant le disque dans la partie supérieure gauche du filet.Quelque dix minutes plus tard, Bailey enregistrait son premier but dans le circuit Bettman en faisant dévier un tir des poignets de Dion Phaneuf au-dessus de la mitaine de Price.Le Canadien a égalé la marque dès la première minute du deuxième engagement. Après avoir écoulé les dernières secondes d'une punition mineure à Galchenyuk, Plekanec a profité d'une poussée à trois contre deux, avec Devante Pelly-Smith et Andrei Markov, pour battre Bernier d'un tir sur réception.Moins de cinq minutes plus tard, Kessel et James van Riemsdyk ont gagné des batailles individuelles contre P.K. Subban et Markov derrière le filet de Price. Van Riemsdyk a ensuite refilé la rondelle à Bozak, laissé seul à l'embouchure du filet.Le Canadien a profité d'un autre élan de générosité de Bernier pour créer l'égalité avec 8,9 secondes à écouler au deuxième vingt. Cette fois, c'est De La Rose qui a profité d'un malentendu entre Bernier et Jake Gardiner pour enfiler son 4e but de la saison.Le Canadien croyait bien avoir pris les devants au milieu de la troisième période lorsque Gallagher a déjoué Bernier après du travail acharné de sa part devant le filet des Leafs. Mais les arbitres ont jugé que l'attaquant du Tricolore avait nui au travail de Bernier et le but a été refusé.En fin de prolongation, le Canadien a dû se débrouiller sans Markov et Pierre-Alexandre Parenteau, tous deux expulsés. L'incident n'a pas trop semblé agacer Therrien, qui a même blagué sur le sujet.«On a tous été en mesure de constater que les arbitres ont éprouvé un peu de difficultés aujourd'hui. Andrei, c'est un gars de peu de mots. Je ne sais pas ce qu'il a dit, mais il a dû dire les bons mots! Ça devait être assez droit au but!»