NOUVELLES
12/04/2015 07:41 EDT | Actualisé 12/04/2015 07:51 EDT

Le journaliste Jean Lapierre s'emporte contre les étudiants de l'UQAM, puis s'excuse (VIDÉO)

Le journaliste de TVA Nouvelles, Jean Lapierre, s'est excusé pour les «gros mots» qu'il a employés pour décrire le grabuge qui a eu lieu à l'UQAM mercredi dernier.

Des étudiants avaient occupé le pavillon J.-A. De Sève de l'université et commis du grabuge, provoquant des réactions de toutes parts. L'opération policière s'était soldée par 22 arrestations.

«La police, qu'est-ce que ça a coûté dans cette journée-là? Parce ce qu'ils ont été obligés de courailler du monde jusqu'à deux heures du matin. Les gens qui nous écoutent là. On leur dit : "payez vos impôts", c'est le temps des impôts... parce qu'il y a des petits baptêmes qui ont tout défait», avait-il dit à l'émission de Mario Dumont.

«De dire : on ne veut pas de police, défense de police. Ça, ça veut dire est-ce que tous ces professeurs-là qui disent des niaiseries comme ça... si quelqu'un arrive chez eux pis casse toute, tu vas dire "Non, non, on appelle pas la police, c'est un sanctuaire. Rentrez gang de petits trous de cul". Voyons donc!», a-t-il ajouté.

Il a aussi comparé l'UQAM à une «maison de fous».

Mes excuses pour les gros mots, j'étais hors de moi. http://t.co/MLv3RhlZLE

Posted by Jean Lapierre on 12 avril 2015

Voyez une vidéo de l'intervention policière dans l'université: