Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Winnipeg : sur les traces de la poétesse Katherena Vermette, pendant son enfance

Le quartier défavorisé du North End, à Winnipeg, a mauvaise réputation. La criminalité y est galopante et plusieurs femmes autochtones y sont disparues ou y ont été assassinées. Mais le North End n'est pas que ça. La poétesse Katherena Vermette, lauréate d'un Prix du gouverneur général, y a passé plusieurs années du début de sa vie.

Un reportage de Danny Braün
à

Katherena nous amène à la découverte d'une partie de son enfance. C'est grâce à North End Love Songs, un recueil de poésie consacré au quartier North End, qu'elle a remporté en 2013 le Prix du gouverneur général de poésie anglaise. Elle partage avec nous certains de ces poèmes en déambulant dans le quartier.

Pour consulter ce parcours sonore et visuel en grand format, cliquez ici.

Selon un rapport récent de la GRC, près de 1200 femmes autochtones ont disparu ou ont été tuées entre 1980 et 2012. De nombreuses familles de victimes réclament une enquête publique. Croyez-vous que le gouvernement fédéral doit lancer une enquête publique sur les meurtres et les disparitions de femmes autochtones? Faites-nous part de vos commentaires ci-dessous.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.